La martiniquaise est toujours introuvable

faits divers
Monique Weyland
Monique Weyland ©MANU
Le 31 janvier dernier, Monique Weyland devait prendre l’avion à Orly pour regagner sa Martinique natale. Elle n’est jamais arrivée à destination. La famille désespère.

Que s'est-il passé devant l'aérogare d'Orly sud le 31 janvier dernier? C'est la question que se pose depuis maintenant trois semaines la famille de Monique Weyland, âgée de 75 ans. Ce jour là, elle devait prendre le vol Corsair pour Fort de France. La dernière personne a avoir vu la Martiniquaise est le chauffeur de l'OrlyBus qui l'a transporté de Paris jusqu'à l'aéroport. Il l'a formellement identifiée. Ensuite, on perd totalement la trace de Monique Weyland.  Elle ne s'est pas présenté au comptoir Corsair, n'a pas enregistré ses bagages et n'est pas monté dans l'avion. 

Aucune hypothèse privilégiée

D'après la famille, les policiers qui enquêtent sur cette mystérieuse disparition ne privilégient aucune hypothèse.  Les possibilités sont nombreuses, de la disparition volontaire à l'enlèvement, en passant par un malaise qui aurait entraîné son transfert vers un hôpital. Mais aucune certitude à ce jour. 
Pour la famille de Monique Weyland, c'est bien sur l'inquiétude. Son frère, François Dambo, a passé quinze jours en métropole pour tenter d'en savoir plus. Malgré l'absence de résultat, il a du se résoudre à regagner la Martinique mercredi dernier. 

En pleine possession de ses moyens

Mesurant 1m60, les yeux noirs et les cheveux grisonnants, Monique Weyland était "en pleine possession de ses moyens physiques et mentaux" d'après ses proches. L’association Manu qui aide les familles de personnes disparues diffuse son avis de recherche sur son site et sa page Facebook.Elle invite toute personne pouvant avoir des informations à la contacter directement au 03 22 87 37 50 ou à joindre le commissariat de police de Paris au 01 53 76 60 00.

En savoir plus sur le site de l’association Manu

Les Outre-mer en continu
Accéder au live