Les pêcheurs se disent prêts à repartir en grève

social
Marins pêcheurs
Le syndicat indépendant des marins pêcheurs mobilise ses adhérents ©Martinique 1ère
Moins de trois mois après un accord signé à la préfecture pour venir en aide aux pêcheurs, la déception se manifeste à nouveau dans la profession. L'état est accusé de ne pas tenir ses engagements.
"Léta ka fè sa i lé Matinik" (l'état fait ce qu'il veut à la Martinique), propos de Marie Adémar, lundi matin sur Martinique 1ère radio. La présidente du syndicat indépendant des marins pêcheurs déchante après l'accord signé à la préfecture le 31 décembre 2012.

L'accord a notamment pour objet l'indemnisation des pêcheurs privés de revenu à cause de l'arrêté préfectoral d'interdiction de la pêche à la langouste dans les zones contaminées par le chlordécone.

L'état s'est engagé à verser 2 millions d'euros d'aides d'urgence, mais tous les pêcheurs ne sont pas touchés de la même manière dit-on à la direction de la mer. Marie Adémar et ses adhérents n'ont apparemment pas compris la même chose...

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live