publicité

Eric Baray est hors course mais tient à terminer...ses fans l'attendent

Depuis plus d'une semaine, le marin martiniquais effectue une escale forcée aux Canaries. Il sait depuis longtemps qu'il est hors course mais tient à rejoindre la Martinique au moins pour les élèves d'une école primaire de Fort de France.

Photo prise au Yacht Club de la Martinique le 7 février 2013 : Rencontre avec la classe CM1B de l'école Marie-Thérèse GERTRUDE de Coridon à Fort de France qui suit Eric BARAY dans sa transat et qui devrait lui interpréter le chant marin"Enfant du voyage" à son arrivée. Les enfants avec de gauche à droite ; Jean TRUDO-Eric BARAY-Philippe VOLNY-ANNE( Pdt Yacht Club de la Martinique) Mme Véronique PEL ( Maitresse d'école). © J.Trudo
© J.Trudo Photo prise au Yacht Club de la Martinique le 7 février 2013 : Rencontre avec la classe CM1B de l'école Marie-Thérèse GERTRUDE de Coridon à Fort de France qui suit Eric BARAY dans sa transat et qui devrait lui interpréter le chant marin"Enfant du voyage" à son arrivée. Les enfants avec de gauche à droite ; Jean TRUDO-Eric BARAY-Philippe VOLNY-ANNE( Pdt Yacht Club de la Martinique) Mme Véronique PEL ( Maitresse d'école).
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
Eric Baray, devait repartir dans la journée de lundi mais un nouvel incident technique l'accable. Une pièce du pilote automatique fait défaut.  "Je ne sais plus quoi penser", dit avec amertume l'un de ses proches à Fort de France. "Eric est un compétiteur et veut absolument terminer l'épreuve", poursuit-il.

Eric Baray est depuis longtemps hors course, car le temps limite pour figurer au classement est de sept jours après l'arrivée du vainqueur. Le marin martiniquais qui fait une escale technique incroyablement longue aux Canaries, est à plus de douze jours de la Martinique...

Ce problème de pilote automatique, suscite une interrogation : Avait-on procéder aux essais suffisants avant la course ? Le temps de préparation du marin martiniquais était-il en phase avec les exigences d'une transatlantique ? Eric Baray aura tout le temps de tirer les enseignements de ce qu'il faut bien qualifier de contre performance, lui qui voulait faire mieux que la 11ème place obtenu en 2O11 lors de la Benodet /Fort de France. D'ores et déjà, il engrange de l'expérience pour la prochaine fois.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play