"On passe à la répression" réclame un syndicat de police

société
Circulation des armes
Des clips qui montrent des jeunes armés pullulent sur le web.. ©Martinique 1ère
L'opinion n'a même pas évacué l'affaire du meurtre d'Allan au Lamentin, qu'un nouvel homicide par arme à feu endeuille cette fois Sainte-Marie. Chacun se demande comment arrêter cette spirale de la violence, en particulier sur internet. Un policier plaide pour un accroissement de la répression. 
Depuis plus de deux ans, des policiers, des avocats ou certains jeunes eux-mêmes alertent l'opinion sur les risques d'aggravation de la violence. Le phénomène prend de l'ampleur, notamment à cause de la prolifération de messages d'une violence inouïe sur internet. Drogue, alcool, armes à feu font partie du quotidien d'un certain nombre de jeunes. Le commentaire de Sangha Fagour.
Le temps de la prévention est passé, il faut accroître la répression, dit en substance, Louisy Berté, l'un des syndicalistes de la police les plus en vue. Invité du journal de la mi-journée, il raconte son expérience sur le terrain et révèle que les filles et les mineurs jouent un rôle majeur dans les dérives actuelles. Louisy Berté est interrogé par Catherine Gonier-Cléon.