publicité

L'ancien adjoint est débouté et condamné

Marius Narcissot, l’ancien premier adjoint de la ville de Ducos avait contesté devant la justice sa révocation du conseil municipal. Le tribunal administratif  de Fort De France vient de donner raison à la mairie. La requête est irrecevable en raison de sa demande tardive.

Marius Narcissot (chemise blanche) lors d'une réunion de la fédération socialiste de Martinique. © P S
© P S Marius Narcissot (chemise blanche) lors d'une réunion de la fédération socialiste de Martinique.
  • Pedro Monnerville
  • Publié le
Une requête qui serait donc arrivée trop tardivement sur les bureaux du tribunal administratif de Fort De France. Le 16 mai 2013, soit le dernier jour où Marius Narcissot aurait siégé au conseil municipal de Ducos. Dans sa requête l’ancien premier adjoint de la commune fustigeait sa révocation du conseil municipal mais aussi le fait qu’il ait été démis de ses fonctions de membre de commissions communales.

Il s'agit d'un épisode de cette lutte intestine entre le maire et son premier adjoint à l’approche des municipales de mars 2014. Le climat conflictuel entre les deux hommes couvait depuis plusieurs mois. Sur le plan politique le maire de Ducos reprochait à son premier adjoint d’avoir inauguré, à son insu, une section du parti socialiste dans la commune. Mais c’était aussi dans le quotidien des désaccords constants sur la politique à mener en terme de développement du territoire ducossais.

Marius Narcissot est donc débouté de sa requête en raison d’un délai de recours qui aurait expiré, il devra verser à la commune de Ducos, la somme de 1 000 euros au titre des frais que celle ci a exposé pour le traitement de cette affaire. Il va s’en dire que c’est la première bataille gagnée par Charles André Mencé mais le combat s’annonce âpre entre les deux hommes pour la conquête du pouvoir à Ducos.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play