A Sainte-Luce l'adjoint défie le maire

politique
Nicaise Monrose
Nicaise Monrose, candidat à la mairie de Sainte-Luce. ©Martinique 1ère
Nicaise Monrose, 4e adjoint au maire de Sainte-Luce, se présente à l'élection municipale sans l'aval de Louis Crusol, le maire en place. Candidature annoncée dimanche matin au quartier Monésie. Sainte-Luce devient ainsi l'une des attractions des municipales de mars prochain.
Nicaise Monrose, entouré d'au moins une douzaine de conseillers municipaux de l'actuelle majorité municipale à Sainte-Luce est officiellement candidat à la mairie. Tous défient l'autorité de Louis Crusol, le maire sortant. Ce dernier n'a pas publiquement dévoilé ses intentions, mais Nicaise Monrose, son 4e adjoint prend les devants. Cette situation coupe le conseil municipal en deux, à trois mois du scrutin. Nicaise Monrose entend jouer la carte du rassemblement et prétend être en marge des partis politiques traditionnels.

"Mon parti c'est Sainte-Luce", a t-il déclaré devant ses partisans dimanche matin au quartier Monésie. "Il se dégage de plusieurs rencontres, l’aspiration d’une grande partie de la population en faveur d’un renouvellement, qui ne soit pas un changement politique à Sainte Luce mais qui, porté par la réunion des lucéens, va pouvoir redynamiser et consolider l’action municipale", a t-il précisé. La réaction de Louis Crusol, maire PPM (Parti Progressiste Martiniquais) de Sainte-Luce depuis 1990 (23 ans) est attendue avec curiosité.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live