Grève des gérants et ruée vers les pompes

carburants
Cohue devant les stations
La cohue dans toute l'île à l'annonce de la grève des gérants des stations-service. ©Martinique 1ère
L'échec des négociations entre les gérants des stations-service et le gouvernement, puis l'annonce d'une grève illimitée dés jeudi matin ont conduit des milliers d'automobilistes à prendre d'assaut les stations-service de l'île.
Les uns cherchent à faire le plein, les autres un peu de réserve de carburant et c'est ainsi que des milliers de personnes se sont retrouvées sur les routes de l'île entre la mi-journée et le début de la soirée de mardi. L'île était quasiment paralysée à cause de cette ruée vers les stations-service. Les réactions des usagers de la route sont globalement hostiles, à quelques heures du début de la grève illimitée lancée par les gérants en guise de bras de fer avec le gouvernement.

L'annonce de la grève des gérants concerne à la fois, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion. Les gérants expriment leur mécontentement après l'échec des négociations ce mardi à Paris. Ils dénoncent les conditions de discussion des arrêtés de méthodes pour la mise en application du décret de Victorin Lurel, sur les carburants. Ils considèrent qu'ils ne sont pas pris au sérieux alors que le décret publié depuis décembre dernier au journal officiel entrera en application au 1er février prochain.

Sur twitter certains donnent un avis sans complaisance :

D'autres préfèrent s'en amuser :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live