La grève persiste mais les gérants ouvrent une dizaine de stations-service

carburants
Les gérants
Les gérants réunis discrètement au Lamentin en assemblée générale. ©Martinique 1ère
A l'issue d'une nouvelle assemblée générale, ce lundi après-midi au Lamentin, les gérants décident d'ouvrir près de 12 stations mais maintiennent le mot d'ordre de grève. Les automobilistes font de nouveau le sièges des rares stations ouvertes.

Les gérants ne communiquent pas la liste des stations qu'ils veulent bien réouvrir, afin d'éviter disent-ils, de nouvelles pagailles mais sur twitter, les consommateurs sont très attentifs.
Les gérants préviennent également que les cuves risquent de se vider rapidement car la raffinerie n'effectue pas toutes les livraisons. 


Suite des pourparlers

Malgré les propos apaisants du ministre des Outre-Mer, dont le message est relayé sur place par le préfet de région, les gérants maintiennent le mot d'ordre de grève car ils estiment qu'ils n'ont pas assez d'assurances quant à la survie de leur métier et des emplois dans les stations-service. Des pourparlers se poursuivent affirment-ils, avec le ministère de l'outre-mer et les pétroliers, en particulier.

Rappelons que le décret Lurel fixant les nouvelles règles dans le domaine des carburants dans nos régions, vise essentiellement à baisser les marges de la société de raffinerie, dans le but de provoquer la baisse des coûts des carburants en faveur des consommateurs, selon Victorin Lurel, le ministre des Outre-Mer.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live