publicité

Épandage aérien : la justice annule l'autorisation préfectorale

La quatrième dérogation de la préfecture autorisant l'épandage aérien, est annulée par le tribunal administratif qui a pris sa décision au lendemain des plaidoiries.

© Martinique 1ère
© Martinique 1ère
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Les écologistes de l’Assaupamar, et les médecins de l’Amses, l'Association Médicale pour la Sauvegarde de l’Environnement et de la Santé ont obtenu l'annulation de la 4e dérogation, en date du 18 novembre 2013, autorisant l'épandage aérien. Les opposants qui réclament la disparition totale de cette forme de traitement de la cercosporiose de la banane, jubilent à l'annonce de la décision." cela a été très rapide, nous sommes très reconnaissant au juge et aux conseillers", a déclaré Josiane Jos-Pelage, présidente de l'AMES.

La décision du tribunal administratif, intervient au lendemain des plaidoiries, alors qu'elle n'était attendue  que la semaine prochaine. Il s'agit là, d'un sérieux revers pour l'état. Les quatre dérogations accordées jusque là, par le préfet ont toutes été annulées après la saisine des opposants. Cette fois, le tribunal a notamment fondé sa décision sur le fait que la dérogation du préfet avait été prise sans la consultation de la population. Les planteurs prétendent que l'épandage aérien est le moyen le plus efficace pour lutter contre la cercosporiose dans les bananeraies. Ils n'ont pas encore réagi officiellement. 

A (re)voir le reportage de la télévision.
Épandage aérien

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play