martinique
info locale

Le visage de la nouvelle pauvreté en Martinique

société
Place-Publique Visuel
©Martinique1ere
Le parcours scolaire de Kareen Soignet s'est interrompu après un BEP (Brevet d'Études professionnelles). En 20 ans, elle n'a jamais pu trouver un emploi stable. Aujourd'hui, elle est seule, vit de petits boulots et gagne moins de 500 € par mois et tente de rester digne. 
La vie de Kareen, illustre l'aggravation de la pauvreté en Martinique. 1 personne sur 5, vit en dessous du seuil de pauvreté*. Un thème pertinent abordé dans l'émission Place Publique du mardi 4 novembre 2014.

Un numéro consacré aux martiniquais qui s’adaptent à une réalité économique de plus en plus cruelle. Brocantes, braderies et vides greniers se multiplient sur l’île, les vendeurs à la sauvette sont de plus en plus nombreux...

Place Publique vous emmène dans l’univers d’une Martinique à la débrouille, notamment avec l'histoire de Kareen. 

Extrait-Place-Publique par martinique1ereLe Magazine Place Publique : "Système D face à la crise" est à revoir ici*Le seuil de pauvreté est de 977 euros en 2011 selon la publicartion du bureau d'études Compas, spécialiste de l'analyse des besoins sociaux des territoires.http://www.lecompas.fr/doc/compasetudes11_janvier2014.pdf

Publicité