Kalash et Admiral T remercient leurs soutiens

justice
Samedi 15 novembre en fin de soirée, les chanteurs Admiral T et Kalash sont ressortis libres du palais de justice de Paris.
Samedi 15 novembre en fin de soirée, les chanteurs Admiral T et Kalash sont ressortis libres du palais de justice de Paris. ©Léia Santacroce
Le guadeloupéen Admiral T et le martiniquais Kalash, stars antillaises de reggae-dancehall se disent très touchées par l'élan de soutien qui s'est déclenché en leur faveur, en particulier sur les réseaux sociaux. 
L'avocat qui s'exprime n'est pas Jules Ramael mais Eddy Arneton.

Après 48h de garde à vue , une nuit de détention et une journée mouvementée au tribunal correctionnel de Paris, samedi 15 novembre, le guadeloupéen et le martiniquais ont finalement été relâchés. Pas de jugement en comparution immédiate, leur dossier a été renvoyé en instruction. La procureure, avait pourtant requis leur maintien en détention. 

Les deux antillais sont mis en examen pour faits de violence et placés sous contrôle judiciaire. On leur reproche d’avoir agressé trois policiers dans la nuit du 13 au 14 novembre à Paris, en état d’ivresse. Version contestée par les deux hommes et leurs avocats. L'instruction est en cours.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live