publicité

Enseignante disparue : la famille se constitue partie civile

14 jours après la disparition de Francette Pierre-Émile, sa famille s'est constituée partie civile, ce lundi. Philippe Ponsar, le principal suspect, actuellement en détention, reste toujours muet. Aucune nouvelle piste ne permet d'éclaircir le mystère pour l'instant.

Francette Pierre-Émile, portée disparue depuis le 2 décembre 2014 © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Francette Pierre-Émile, portée disparue depuis le 2 décembre 2014
  • Martinique 1ère
  • Publié le
Pour l'instant aucune nouvelle piste ne permet d'éclaircir le mystère, 14 jours après la disparition de l'enseignante Francette Pierre-Émile. Ce lundi sa famille s'est constituée partie civile. Elle est représentée par Maître Dinah Rioual-Rosier, l'un des ténors du barreau de Fort de France. 

 

Le suspect nie toujours

Le principal suspect reste toujours muet. Il a eu un entretien avec son avocate, lundi matin au centre pénitentiaire de Ducos, où il est en détention depuis la fin de la semaine dernière (12 décembre). Rien n'a filtré de cette rencontre. Le juge chargé d'instruire cette délicate affaire doit l'entendre, en principe avant la fin de cette semaine. Sortira-t-il de son mutisme ? La famille de Francette Pierre-Émile n'attend que cela.

La famille aura accès au dossier

En attendant, les enfants et le mari de l'enseignante portée disparue depuis le 2 décembre se sont donc constitué partie civile. "Il pourront suivre la procédure concernant la perte de Francette Pierre-Émile", précise Maître Dinah Rioual-Rosier. " Je veillerai à ce que toutes les mesures d'investigations soient mises en oeuvre pour que l'on puisse savoir où se trouve Madame Pierre-Émile", ajoute-t-elle.
Constitution partie civile

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play