La participation de la Martinique à l'OECS sera de 178 000 euros

politique
OECS
Le 60e sommet de l'OECS en Martinique (à droite, Serge Letchimy, président de la région Martinique, à ses côtés Roosevelt Skerrit, président de l'OECS) ©Région Martinique
Le 60e sommet de l'OECS (Organisation des États de la Caraïbe de l'Est) se termine ce jeudi 5 février à Schoelcher et cette fois avec la Martinique en tant que membre associé. Sa participation sera de 178 000 euros.
Les débats se déroulent à huis clos mais nous savons que les chefs de gouvernement ou les représentants des pays de la Caraïbe discutent de la mise en place d'une zone de libre échange économique entre les pays membres. Par ailleurs, grâce à l'entrée de la Martinique, les travaux de l'OECS seront désormais en anglais et en français.  

Coopération immédiate : Santé, éducation et climat

 A l'issue des travaux, Serge Letchimy, président du conseil régional de Martinique et Roosevelt Skerrit, premier ministre de la Dominique, président en exercice de l'OECS (Organisation des États de la Caraïbe de l'Est), ont convenu d'établir une politique de coopération rapide dans trois domaines :
La santé : "Nous apprécions la qualité de vos unités de soins en Martinique", dit le président de l'OECS, "nous envisageons de faire soigner les patients de nos îles chez vous, payer les soins, le taxi, les séjours à l'hôtel...", indique Roosevelt Skerrit.

L'éducation : "Permettons aux jeunes de la Martinique de découvrir l'univers de la Caraïbe et vice-versa" suggère, le président de L'OECS. Serge Letchimy propose la mise en place concertée d’un dispositif d’immersion des jeunes martiniquais, linguistique et pédagogique, au sein des familles et des lycées dans le cadre d’un ERASMUS Caraïbe baptisé CESAIRUS.

Le climat : Nos voisins attendent beaucoup des expériences de la Martinique en termes de prévention des risques majeurs. La Caraïbe de l'Est est prête également à partager son expérience. 

178 000 euros : la part de la Martinique

Les membres de l'organisation caribéenne, abordent aussi la cruciale question du budget de l'OECS. Un budget de trois millions d'euros, qui nécessite la rigueur de tous les membres car l'organisme est actuellement en déficit. La Martinique, premier pays francophone à rejoindre ses voisins anglophones, devra verser 178 000 euros dans la corbeille commune. Information confirmée par Jean-Yves Lacascade, spécialiste des questions caribéennes au conseil régional, lors du journal de la mi-journée, présenté par Catherine Gonier-Cléon.

 

L'accord signé entre le conseil régional et  l'OECS
Accord oecs from Joseph Nodin



Ce mercredi 4 février 2015 marque l’adhésion historique de la Martinique à l’OECS (Organisation of Eastern Caribbean State). La Martinique est le premier territoire français à siéger désormais, en tant que membre associé, aux côtés d’Antigua et Barbuda, La Dominique, Grenade, St. Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, Montserrat et Anguilla.