Affaire Francette Pierre-Emile : l'instruction se fera en Martinique

faits divers
Philippe Ponsar
Philippe Ponsar, mis en examen pour meurtre et séquestration dans l'affaire de la mort de Francette Pierre-Émile ©FB
La Cour de cassation a rejeté la demande de la défense qui souhaitait la délocalisation de l'instruction dans l'enquête sur l'homicide de l'enseignante. Le meurtrier présumé Philippe Ponsar avait été mis en examen en décembre dernier.
Selon nos informations, c’est, Jean-claude Marin, le procureur général auprès de la Cour de Cassation qui a pris la décision. Il estime que rien n’empêche l’instruction de l'affaire en Martinique, malgré la pression médiatique et celle des réseaux sociaux. La disparition de Francette Pierre-Emile avait tenu en haleine toute la Martinique pendant près d’un mois, jusqu’à la mise en examen de Philippe Ponsar, le meurtrier présumé et la découverte du corps de la victime.
Tout n’est pas perdu pour les avocats de la défense. Ils pourront intervenir à l’issu d’un éventuel renvoi de leur client devant les assises. Ils pourront à nouveau demander le dépaysement du procès s’ils jugent que le climat est délétère.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live