Comment nos députés ont partagé leur réserve parlementaire en 2014 ?

politique
Les députés martiniquais
De gauche à droite : Bruno Nestor Azérot, Serge Letchimy, Jean-Philippe Nilor et Alfred Marie-Jeanne ©RNB DR
Depuis deux ans, l'Assemblée nationale publie le détail de la réserve parlementaire dépensée par chacun des 577 députés. Sur un total de 80 millions d'euros, les quatre élus martiniquais disposaient d'un demi-million en 2014.

130 000€ : c'est la somme que chacun de nos quatre députés a dû attribuer en 2014. Ces subventions d'Etat doivent permettre à nos parlementaires de soutenir des investissements de proximité décidés par des collectivités locales, et des activités menées par des associations. En détail :

Bruno Nestor-Azérot a fait sept dotations. Trois communes en bénéficient, pour le financement de travaux d'intérêt général : Basse pointe (10 000€), Case pilote (15 000€) et Sainte-Marie (50 000€). Puis viennent trois associations sportives basée à Sainte-Marie pour un total de 35 000€. Enfin le Secours catholique de Fort-de-France se voit attribuer 20 000€.

Serge Letchimy est le plus partageur avec 21 dotations. La municipalité de Fort-de-France reçoit 70 000€ pour le financement de travaux. Vingt associations de la ville capitale bénéficient de 3 000€.

Alfred Marie-Jeanne a fait le bonheur de 16 associations à vocation sociale. C'est le cas d'Attrait, qui accompagne les familles de toxicomanes (20 000€) et de l'Association martiniquaise des aidants familiaux (15 000€).

Jean-Philippe Nilor lui participe au fonctionnement de dix associations sportives et sociales à hauteur de 5 000€. Le plus gros va à la commune de Saint-Esprit (80 000€) pour l'éclairage de son stade de football.