"Mes reins j'y tiens, j'en prends soin"

santé
Semaine du rein
©Sebastian Kaulitzki - Fotolia
A l'occasion de la Semaine nationale du rein, des séances de dépistages anonymes sont organisées. C'est que la Martinique connaît un nombre d'insuffisances rénales terminales deux fois plus élevé que dans l'Hexagone... alors qu'une prise en charge précoce peut éviter bien des complications.
Le rein est un organe vital qui a pour mission de filtrer le sang pour en éliminer les déchets et fabriquer l'urine. Il joue aussi un rôle dans la régulation de la pression artérielle. Mais le problème de la maladie rénale, c'est qu'elle est "silencieuse" comme l'explique le néphrologue Thomas Sadreux : "Elle n'a pas d'expression clinique avant de nombreuses années. Il faut quasiment attendre le stade terminal pour voir que la maladie s'exprime. Et quand elle s'exprime ce sont des complications graves, qui mettent en jeu le pronostic vital. Néanmoins, il y a tout de même un certain nombre de symptômes qui peuvent orienter vers une maladie du rein : du sang dans les urines, des œdèmes aux pieds, des coliques néphrétiques..." Pour vous faire dépister, n'hésitez donc pas à vous rapprocher de votre médecin traitant qui vous orientera vers un spécialiste.

Une augmentation nette du nombre de malade chaque année

600 Martiniquais sont dialysés, et 192 ont été greffés. L'inquiétant, c'est que l'on observe chez nous une augmentation nette du nombre de malades de 10% par an. Comme pour d'autres pathologies, une prise en charge précoce peut permettre d'éviter l'insuffisance rénale chronique (IRC). Les experts estiment que 10% des IRC pourraient être évitées et 30% considérablement retardées en cas de détection rapide. Et la vigilance doit commencer dès la grossesse selon le docteur Thomas Sadreux : "Les reins du fœtus sont très fragiles, on peut les considérer comme des reins d'insuffisants rénaux. Ils sont donc très sensibles, et si on vient par dessus avec des agressions ou des toxiques (stress, tabac, alcool, stupéfiants) on risque d'en faire un malade vers 30 ou 40 ans. La prévention commence donc déjà chez la femme enceinte."
Où se faire dépister ?
  • Dans le hall de l'hôpital Mangot Vulcin, vendredi 27 mars, de 9 à 14h30.
  • Au centre commercial La Galleria, samedi 28 mars, de 10 à 16 heures.
Un débat grand public est prévu vendredi (27) à l'Institut martiniquais du sport dès 18 heures.