martinique
info locale

Jamaïque : nouveau Hub portuaire de la Caraïbe

coopération régionale
Jamaïque, le nouvel Hub portuaire de la Caraibe
Une forte activité économique au port de Fort de France ©Jean-claude Samyde
La capitale de la Jamaïque sera bientôt la plaque tournante de la CMA-CGM dans la Caraïbe. L'armateur français a signé le 7 avril 2015 un contrat lui accordant la concession du terminal à conteneurs du port de Kingston pour une durée de trente ans.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence de la Première Ministre de Jamaïque, Portia Simpson Miller et du représentant personnel du président de la République pour l'Amérique Latine et les Caraïbes, Jean-Pierre Bel (ancien président du sénat).

D'un montant total de près de 600 millions d'euros, cette opération vise à faire de Kingston l'un des cinq principaux ports des Caraïbes. C'est le plus important projet d'investissement porté par une entreprise française dans la région, à un emplacement stratégique en vue de l'élargissement du canal de Panama prévu en 2016.
Carte de la Caraïbe
Certains pays de la Caraïbe et d'Amérique latine seraient des foyers du terrorisme islamique. ©region-martinique.mq

Kingston plaque tournante dans la Caraïbe

La Guadeloupe et la Martinique ont entrepris des travaux dans leur port respectif pour ne pas rester en marge de ces nouvelles lignes qui se dessinent dans la zone. Mais c'est la Jamaïque qui fait la plus grosse opération d'investissement et de redistribution.

Kingston devient ainsi l’une des premières plateformes de transbordement de la région. Avec ses 2.400 mètres de quai, sa superficie de 80 ha et son tirant d’eau (profondeur) de 15.5 mètres, le terminal de Kingston atteindra à terme une capacité annuelle de 3.6 millions de conteneurs EVP (Équivalent Vingt Pieds). Il sera équipé de 14 portiques et 60 cavaliers. 

En sortie du Canal de Panama et à la croisée des lignes Nord/Sud et Est/Ouest, le nouveau terminal de Kingston aura un tirant d’eau accru, permettant d’accueillir de plus grands navires. Les équipements supplémentaires mis en place permettront de réaliser les opérations de transbordement à destination de l’ensemble de la région via des lignes secondaires. 

Publicité