martinique
info locale

1er mai : Plus d'un millier de personnes dans les rues de Fort de France

social
Syndicat 1er mai 2015
La CGTM-FSM dans le défilé du 1er mai à Fort de France ©J.C Samyde
Plus d'un millier de personnes dans les rues de Fort de France ce vendredi 1er mai pour le traditionnel défilé de la fête du travail à l'appel de onze organisations syndicales. Droit au travail, respect et dignité des travailleurs constituaient l'essentiel des slogans et des discours.




Plus d'un millier de personnes dans les rues de Fort de France ce vendredi 1er mai pour le traditionnel défilé de la fête du travail à l'appel de onze organisations syndicales. Droit au travail, respect et dignité des travailleurs constituaient l'essentiel des slogans et des discours.

Bertrand Cambusy très applaudi

À la maison des syndicats à Fort de France, tour à tour les leaders montent à la tribune face à des militants attentifs. Ils estiment que le contexte social actuel est plus que jamais inquiétant. Un tonnerre d’applaudissement a salué en particulier le discours de Bertrand Cambusy. Le secrétaire général de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais) apparaît comme l’homme fort de la vie syndicale locale. Il était entouré de centaines de militants et grévistes de la fourrière (en grève depuis le 29 janvier 2015).
Syndicat 1er mai 2015
Le syndicat autonome des hôpitaux dans le défilé du 1er mai 2015 ©J.C Samyde

Défilé pas tout à fait unitaire

Dans la foule syndicale du jour, les militants des grandes centrales sont vêtus de rouge. Outre la CSTM, la CDMT (Centrale Démocratique Martiniquaise du Travail), la CGTM-FSM, la CGTM (Confédération Générale du Travail), première organisation de l'île depuis les dernières élections prud'homales, l'UGTM (Union Générale des Travailleurs Martiniquais) et les syndicats représentants les secteurs publics et privés de l'île. Aux côtés des syndicalistes, les observateurs ont noté comme d'habitude, la présence d'hommes politiques ou de militantes d'organisations féministes.

FO au Prêcheur

Cortège moins fourni au Prêcheur où se sont retrouvés des adhérents de FO et du SNETAA. Comme à Fort-de-France, ils ont appelé à la défense des droits des travailleurs face "aux atteintes répétées du patronat".

La CFDT au Lamentin

La CFDT  a aussi célébré la fête du travail au foyer du centre nautique de Morne Cabri, au Lamentin pour un débat sur la pénibilité et le cadre de vie au travail. Ce rassemblement était aussi l’occasion pour le syndicat d’évoquer le climat social et les nombreux conflits qui secouent la Martinique depuis plusieurs mois.
Publicité