Banques : quelle forme prendra la mobilisation ?

social
Banderole SMBEF
La banderole du SMBEF (syndicat des banques, assurances et établissements financiers) ©Martinique 1ère
Le SMBEF, le Syndicat martiniquais des banques et établissements financiers a appelé à une grève générale à partir de ce mardi (12 mai). Le syndicat proteste contre les projets de fusion avec les banques de l'Hexagone et les suppressions de postes annoncées.

Les files d'attente grossissent aux abords des distributeurs de billets. Le spectre de la grève des employés de banque de 1995 plane, où pendant 55 jours aucune opération bancaire n'avait été possible. Cette fois c'est à une grève générale reconductible qu'appelle la centrale syndicale SMBEF, dès ce mardi (12 mai). Et ce sont toutes les banques de l'île qui devraient être touchées selon nos informations. Même celles qui ne sont pas concernées par les fusions annoncent leur soutien comme la BRED et le Crédit Mutuel. Il faudra même s'attendre à des actions au niveau des agences de La Poste et du Crédit Agricole, où le SMBEF n'est pas représenté.

"Réduire la puissance syndicale"

Les projets d'absorption menacent 150 emplois qui seront délocalisés dans l'Hexagone selon le Syndicat martiniquais des banques et établissements financiers. Les dirigeants prennent le prétexte de l'alignement des frais bancaires au niveau national pour ressortir un vieux projet : "Tailler dans les effectifs et réduire la puissance syndicale dans les départements d'outre-mer où le taux de syndicalisation serait plus important", stipule le tract du SMBEFLa réduction de ces frais entraînerait 13 millions de manque à gagner en Martinique et un peu plus en Guadeloupe selon l'IEDOM.