Une délégation du Front National en Martinique pour préparer la visite de Marine Lepen

politique
front national lepen
Marine Lepen vient aux Antilles du 22 au 27 juin 2015 ©Polynesie 1ere
Une délégation du Front National, composée de trois personnes, est en Martinique ce vendredi 15 mai et samedi 16 mai 2015. Objectif : préparer la visite de Marine Lepen du 22 au 27 juin prochain aux Antilles.
Depuis le 9 mai, une délégation du Front National (FN) occupe le terrain.  Après  Saint-Martin,  Saint-Barthélemy  et la Guadeloupe, la dernière étape se déroule en Martinique. Deux jours de discussions et de rencontres avec les adhérents et sympathisants du FN, pour faire le programme de la visite de la présidente du FN mais aussi se positionner pour  les élections régionales de décembre 2015.  
Les trois missionnaires sont : Jean-Michel Dubois, secrétaire national et conseiller politique de Marine Le Pen pour l’Outre-Mer,  Marc Guille, secrétaire départemental (pour les Antilles) et  la  martiniquaise  Huguette Fatna, membre du bureau politique et conseillère régionale d’Alsace.
Une mission qui arrive dans un contexte bien particulier. Cela fait plusieurs années que le Front National tente d'organiser un voyage aux Antilles et en Guyane pour sa présidente. Marine Lepen n'a jamais réussi à se rendre aux Antilles, Peut être a t'elle en tête les mésaventures de son père Jean-Marie Lepen en 1987 qui voulait se rendre en Martinique, des militants anti FN, envahissaient le tarmac de l'aéroport de Fort de France pour empêcher l'atterrissage de son avion.


Un comité "Marine Déwo" pour empêcher la venue de Marine Lepen

front national comité contre la venue de Marine Lepen
des intellectuels, des artistes, en réunion mardi dernier, ils appartiennent au comité "Marine déwo" ©Fabrice Defremont
Ce jeudi des membres du comité "Marine Dewo" s'étaient mobilisés à l'aéroport  Aimé Césaire  suite à une indiscrétion laissant entendre qu'Huguette Fatna était inscrite sur un vol régional au départ de Pointe-à-Pitre à destination de la Martinique. Des pancartes étaient tenues par une vingtaine de personnes, avec comme slogans  "Pou respé péyi nou", ou "Fatna déwo". Une pétition a recueilli à ce jour, plus de 500 signatures. Un comité qui envisage d'organiser des manifestations pour  empêcher la venue de Marine Lepen  fin juin en Martinique.