Un 22 mai largement célébré en Martinique

culture
Abolition esclavage Martinique
Les esclaves gagnent leur liberté le 22 mai 1848 en Martinique. ©Martinique la 1ère
Comme chaque année, l’abolition de l’esclavage se célèbre dans toute la Martinique. Les manifestations, qu’elles soient culturelles ou sportives, sont nombreuses. Voici quelques manifestations repérées par la rédaction.
167 ans après l’arrivée du décret d’abolition de l’esclavage en Martinique, l’île célèbre ce moment historique. Le sport et surtout la culture seront de mises pour ce vendredi 22 mai :

Le temps fort de ces commémorations risque d’être à Saint-Pierre ce 22 mai avec la manifestation « à la conquête du Nom », initiée par l’Association Martiniquaise de Recherche sur l’Histoire des Familles en partenariat avec la Région. Comment les esclaves libres ont-ils été rebaptisés ? Pour la première fois, 2 335 noms de nouveaux libres de Saint-Pierre seront présentés au public.

À Sainte-Marie, au domaine de Fonds Saint-Jacques, il ne faudra pas rater vendredi après-midi, à partir de 17h, ce rituel funéraire, hommage aux ancêtres. Cela se passe dans le seul cimetière d’esclaves officiellement recensé à ce jour en Martinique. Les premiers esclaves enterrés chrétiennement dans la Caraïbe se trouvent dans ce quartier de Sainte-Marie.

Toujours dans le Nord, le Lorrain accueille la 15e édition de « 22 mai, 22 mornes, 22 kilomètres ». La course est organisée par l’association Ti Chimen. Le départ se fera à 5h du matin au stade de la Commune.

Le Diamant rend hommage au bateau négrier échoué avec tous ses occupants au large de la commune. Cela se passe au mémorial CAP 110 à 18h30. Au programme, spectacle scénique, poèmes, musique en présence, entre autres, des hommes d’argile.

Lakou Trankil au Gros-Morne organise une journée de l’identité martiniquaise avec cette question : Est-ce l’expression la plus aboutie de la liberté ? Plusieurs interventions sont programmées dont celle de l’historien Armand Nicolas sur l’arrestation de l’esclave Romain suivi d’un Gran Boukan pou glorié lé Zansèt.

Les habitués auront rendez-vous au Rond-point du Viêt-Nam Héroïque : tambouyé, chantè, un moment convivial et spontané qui draine chaque année un nombreux public

Enfin l’Atrium fait aussi son 22 mai avec une journée portes ouvertes et dans l’après midi, des concerts gratuits de tambours croisés ! Invité vedette cette année, Haïti qui se produira autour des tambours de Martinique, de la Réunion, de Mayotte, de Guyane et de Guadeloupe.