publicité

Démanteler un navire est possible en Martinique

Le "Green bird", vieux navire de pêche abandonné dans le port du Marin est démantelé actuellement à Fort de France. Preuve que ce type d'opération est réalisable en Martinique dans des conditions de respect de l'environnement.

Le "Green bird" démantelé dans le port de Fort de France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Le "Green bird" démantelé dans le port de Fort de France
  • Martinique 1ère
  • Publié le
Le "Green Bird", ancien navire de pêche, abandonné au port départemental du Marin, fait l’objet d’une destruction minutieuse sur le quai des grands cargos à Fort de France pour quatre semaines.

L’opération, financée par le Conseil Général, est présentée comme irréprochable sur le plan écologique. "Les métaux de ce navire vont rentrer dans une filière de recyclage adapté. Tous les hydrocarbures ont été sortis et traités. Dans ce navire abandonné, il y avait beaucoup de bouteilles en verre qui ont été sorties et acheminées vers une unité de recyclage pour fabriquer du sable, au bénéfice de la filière BTP", annonce Olivier Flavien, Directeur de Métaldom.  

Autorisation préfectorale de six mois

Cette visite du chantier de démantèlement du "Green Bird", ce lundi (3 août) rappelle l’histoire du "Cosette", coulé au large de la Martinique dans un fracas d’interrogations et de contestations le 4 novembre 2014. Aujourd’hui, il s’agit visiblement, de faire la démonstration que démanteler un navire hors d’usage est possible en Martinique. Ce site de démantèlement est temporaire, autorisé par la préfecture pour seulement six mois, mais il sera désormais difficile de soutenir qu’il est impossible de démanteler des navires en Martinique dans des conditions respectueuses de l’écologie.
destruction navires

 

1 438 635 471

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play