martinique
info locale

L'État et les élus locaux s'engagent contre l’illettrisme

éducation
Préfet Région et Département
Les représentans de l'État, de la Région, du Département et du Rectorat s'engagent pour faire reculer l'illettrisme ©Martinique 1ère
C’est dans un lieu symbolique, la bibliothèque Schoelcher à Fort de France que l’État, le rectorat, la Région et le Département ont signé pour la 3e fois le plan pour lutter contre l’illettrisme en Martinique. Ce Plan III sera mené jusqu’en 2018. 
Depuis 1998, la lutte contre l’illettrisme est reconnue comme priorité nationale et Grande Cause Nationale depuis 2013. L’un des axes prioritaires de lutte contre l’illettrisme passe par la prévention. Ainsi, dès la petite enfance l’écrit et la lecture doivent être encouragés et suivis tout au long de la scolarité pour éviter tout décrochage.

L’accompagnement des 16-25 ans est essentiel, c’est souvent dans cette tranche d’âge d’accès à l’emploi que l’illettrisme pose le plus de problèmes. La formation professionnelle est un autre axe afin d’accompagner les adultes qui n’ont pas pu avoir accès comme il se doit à ces savoirs, qui sont des socles fondamentaux d’insertion professionnelle. Ces axes s’appuient sur la mise en relation des différents partenaires institutionnels et associatifs qui œuvrent sur le terrain.
Public
©JEFL

Des chiffres alarmants, mais en baisse

Selon L'enquête réalisée par l’INSEE en 2006/2007, l’illettrisme touche 14% des martiniquais. Une nouvelle enquête est en cours et devrait permettre de donner un nouvel éclairage sur ces chiffres sur notre territoire. L’objectif de ce 3e plan régional est de faire passer l’illettrisme en dessous de la barre des 10% d’ici à 2018. La moyenne nationale est de 7% selon les derniers chiffres de l’INSEE.
Publicité