publicité

Rentrée syndicale de la CDMT sous le signe de la souffrance au travail

La CDMT (Centrale Démocratique Martiniquaise du Travail) n'a pas chômé pendant les vacances. Ses dirigeants veulent lancer un message fort à l'ensemble des salariés Martiniquais.

(à gauche) Un délégué du personnel de France-Antilles et Philippe Pierre-Charles, secrétaire général de la CDMT © E.Bellerose
© E.Bellerose (à gauche) Un délégué du personnel de France-Antilles et Philippe Pierre-Charles, secrétaire général de la CDMT
  • Audrey Govindin
  • Publié le , mis à jour le
La CDMT s’est faite entendre dès les premiers jours de septembre avec la mobilisation de quatre enseignantes du premier degré au Séminaire Collège, l’un des plus gros établissements privés catholiques de la Martinique. Le conflit a été partiellement réglé grâce à l’intervention du Rectorat. Les instances de l’Académie Martinique ont refusé, selon la CDMT, les sanctions d’abandon de poste que demandait la direction du Séminaire Collège contre les institutrices grévistes. L’affaire pourrait connaître des suites judiciaires, des plaintes ont été déposées. Pour sa part la direction de l'établissement se félicite de la reprise normale des activités.

Conflit Roger Albert 

D’autres dossiers défendus par la CDMT pourraient également connaître quelques remous dans les jours à venir. Chez Roger Albert, l'inspection du travail a refusé, au début du mois de septembre, l’un des licenciements demandé. La décision a été mise en appel.

Conflit Tania Chaussures

Chez Tania Chaussures, l’employeur a rouvert deux autres boutiques en Martinique. L’établissement comptait une vingtaine de salariés en Martinique et en Guadeloupe. Les employés estiment aujourd'hui avoir été floués. Ils demandent à la fois l'annulation de la liquidation judiciaire de l'entreprise et des dommages et intérêts.


Conflit Habitation Dillon

En mai dernier, le restaurant de l’habitation Dillon, à Fort de France, avait été fermé contre toute attente, laissant six salariés sans emploi. La CDMT parle de manipulation de la part du gérant. Le terrain et la maison auraient été vendus avant même la liquidation judiciaire de l’établissement.

Tous ces dossiers seront vraisemblablement abordés lors du congrès de rentrée de la CDMT, mardi (15 septembre), à partir de 8 heures à la mutualité de Fort-de-France. Le thème de cette réunion est celui de la souffrance au travail.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play