Durcissement du conflit à Odyssi

conflit social
Logo Odyssi
©Odyssi
Dans le conflit à Odyssi, depuis mardi matin (6 octobre) les usines de traitement d’eaux usées sont bloquées par les grévistes qui réclament la reprise des NAO (Négociation Annuelle Obligatoire)
Ce mouvement est déclenché depuis lundi (5 octobre) par le syndicat FO qui demande entre autres, à la direction que tous les membres du CODIR (Comité de Direction) ne fassent pas partie des négociations. Avant toutes discussions, la direction d’Odyssi, demande pour sa part, la levée des barrages devant le siège situé à Dillon, à Fort de France.

Depuis mardi matin (6 octobre) les usines de traitement d’eaux usées sont bloquées par les grévistes qui réclament la reprise des NAO (Négociation Annuelle Obligatoire). Pour l’instant le dialogue n’est pas rompu mais depuis 48h il n’y a eu aucun tour de table dans ce conflit ; l’ensemble des salariés non grévistes d’Odyssi se retrouvent au chômage technique. 

Odyssi compte près de 260 salariés et selon, la direction, une trentaine de personnes bloquent les accès de la société ainsi que les usines de traitement d’eaux usées. Le président du conseil d’administration Yvon Pacquit est hors du département.