martinique
info locale

Sainte-Lucie est-elle une destination dangereuse pour les croisières ?

caraïbes
Navire de croisière à quai à Castries
Nous avons de sérieux problèmes à Castries, déclare Peter Ras Ipa Isaac au Saint Lucia Times ©Photo Maurice NAGOU
Selon le département d'État américain, Sainte-Lucie (avec les Bahamas et le Honduras) est devenue l'une des destinations les plus dangereuses de la Caraïbe pour les bateaux de croisières. Mais pour  le ministre du tourisme de Sainte-Lucie, une telle publicité négative ne se justifie pas.
"Les destinations croisières de la Caraïbe les plus dangereuses qui vont vous surprendre". C’est le titre d’un article du site web " Yahoo Travel" qui désigne le Honduras, les Bahamas et Sainte-Lucie comme étant les pays les plus hostiles de la Caraïbe pour les croisiéristes Américains. Des touristes victimes dans un passé récents de délits mineurs mais aussi de vols à l’arraché et même d’agressions sexuelles.  

La nouvelle saison arrive

À quelques semaines de l’ouverture de la lucrative saison touristique 2015-2016, c’est une nouvelle qui n’arrange pas les affaires des responsables touristiques concernés. D’autant que parfois les griefs sont énoncés par des personnalités locale elles mêmes.

Des agressions quotidiennes

C’est ainsi que Peter Ras Ipa Isaac, le représentant de l’association des commerçants de Castries déclare au "Saint Lucia Times News" être préoccupé par les agressions quotidiennes à Castries dont sont victimes les habitants aussi bien que les touristes de passage. Récemment à Sans Soucis, un couple de visiteurs retraités a  été agressé par deux jeunes voyous. Le sac à main de la femme a été dérobé, le mari s’interposant en vain. "Nous avons un sérieux problème à Castries" déclare  Peter Isaac.
Lorne Théophilus
Lorne Théophilus, ministre du Tourisme de Sainte Lucie ©DBS Télévision Sainte Lucie

Le ministre du tourisme doit réagir

Craignant que cette situation ne fasse fuir les compagnies de croisière, (comme cela avait été le cas en 2010 avec une compagnie Norvégienne) il demande au ministre du tourisme de réagir. Mais Lorne Theophilus trouve qu’il n’y a rien qui justifie une telle attitude précisant qu’il n’y a pas de flambée de violence dans l’île.

Le ministre du tourisme a déclaré lundi (12 octobre) sur DBS Télévision, que Monsieur Isaac devrait prendre en compte que "lorsque nous tenons de tels propos sur les médias sociaux, cela devient visible dans le monde entier. Il faudrait agir avec un minimum de responsabilité".

Lorne Theophilus affirme que pour la saison qui s’annonce, tout sera mis en œuvre pour un meilleur accueil et pour la plus grande sécurité des touristes en visite dans l’île.
Des faits réels
​Visiblement le département d'Etat américain tient compte des agressions dont ont été victimes les touristes ces dernières années.
  • En avril 2013, cinquante cinq (55) touristes du Celebrity Cruise, lors d'une excursion dans l'île, avaient été victimes de vol sous la menace d'une arme. Il n'y a pas eu de blessé, mais cette scène de violence en bande avait engendré un réel traumatisme.
  • En janvier 2014, à Vieux Fort,  un homme, attaqué par des inconnus sur son voiler au mouillage, a été tué en essayant de défendre son épouse . Partis d'Angleterre ils effectuaient un Tour du monde en voilier.
Aux Bahamas, le Département d'Etat a relevé plusieurs cas de vol à main armé au centre ville de Nassau, la capitale, et au niveau du terminal de croisière. L'an dernier il y a eu quatre cas d'agression sexuelle de touristes américains.

Pour le Honduras, la position du Département d'Etat est encore plus catégorique allant jusqu'à déconseiller la destination aux ressortissants américains.
Publicité