Attentats à Paris : Indignation des élus Martiniquais, certains suspendent la campagne

politique
Des personnes évacuent une personne blessée du Bataclan
Des personnes évacuent une personne blessée du Bataclan ©Miguel Medina/AFP
Les élus Martiniquais expriment leur horreur après les attentats à Paris et adressent leur solidarité aux familles des victimes. Ils annoncent une pause dans la campagne des territoriales
Les parlementaires et d'autres élus Martiniquais expriment leur horreur après ce vendredi (13 novembre) sanglant à Paris et adressent leur solidarité aux familles des victimes. Certains responsables font une pause dans la campagne des territoriales. C'est le cas de Yan Monplaisir, tête de liste : Ba Péyi-a An chans, qui annonce la suspension de toutes les manifestations de son groupe jusqu'à nouvel ordre. "Nous sommes assommés de vivre ces scènes qui sont malheureusement habituelles au Moyen -Orient, mais pas en France", déclare Yan Monplaisir. 

Hier soir au Marin (vendredi 13 novembre) le député Alfred Marie-Jeanne, tête de liste du Gran Sanblé pour faire gagner la Martinique a fait observer une minute de silence en mémoire des victimes des attentats à Paris. Le Gran Sanblé fait aussi une pause dans la campagne en suspendant toutes les manifestations prévues ce dimanche. 

"Je suis profondément choquée et attristée par les informations et les images qui nous parviennent de Paris", réagit Josette Manin, présidente du Conseil Général. "Toutes mes pensées vont aux familles des victimes, aux rescapés et aux forces de l'ordre qui sont à pied d'œuvre. Plus que jamais l'unité et la solidarité de la nation dans toutes ses composantes sont nécessaires face à une telle barbarie".
 
"J’ai appris avec effroi et stupeur les évènements violents et tragiques qui ont frappé Paris et la région parisienne, commente Serge Letchimy, député et président du Conseil Régional, tête de liste de Ensemble Pour une Martinique Nouvelle. "En respect au deuil national décrété par le Président de la République jusqu’au lundi 16 Novembre, les manifestations de l’alliance Ensemble pour une Martinique Nouvelle sont suspendues pendant la même période", annonce t-il.
 
Le sénateur Maurice Antiste fut une des premiers à réagir. "Nous condamnons avec la plus grande fermeté les actes odieux  qui ont  frappé la population de Paris et  nous exprimons notre solidarité avec les familles de toutes les victimes. Nous pensons particulièrement à  nos compatriotes de la diaspora  qui, en Île de France,  vivent ces moments difficiles".
 
Le président de l'Espace Sud, Eugène Larcher, adresse un message de sympathie aux familles des victimes des attentats commis à Paris hier. Il exprime sa solidarité aux nombreux blessés et à tous ceux qui ont subi de lourds traumatismes en pareilles circonstances. Il tient à partager son indignation face à ces actes ignobles et effroyables.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté les actes odieux  qui ont  frappé la population de Paris et  nous exprimons notre solidarité avec les familles de toutes les victimes. Nous pensons particulièrement à  nos compatriotes de la diaspora  qui, en Île de France,  vivent ces moments difficiles", écrit Marcellin Nadeau, tête de liste de Nou Pèp La, dans un communiqué.

"En plus d'être horribles, les attentats laissent toujours un sentiment d'injustice. Plus de 130 personnes fauchées au hasard, c'est insupportable. Touchée par les derniers événements qui se sont déroulés ce vendredi 13 Novembre, Martinique Citoyenne s'associe à la douleur des familles et interrompt toutes ses activités électorales jusqu'à nouvel ordre", déclare Nathalie Jos, animatrice du groupe.

 
 
 
 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live