martinique
info locale

L'érosion transforme le littoral Martiniquais

cop 21
Érosion
Symbole de l'érosion sur la plage des Salines à Sainte-Anne (Sud Martinique) ©Martinique 1ère
Paris accueille du 30 novembre au 11 décembre 2015 un grand rendez-vous mondial sur le climat (COP-21). L'occasion de constater que l'érosion du littoral Martiniquais et de la plage des Salines à Sainte-Anne en particulier, illustre bien les conséquences du changement climatique en Martinique.
Ciel bleu, sable blanc et eau turquoise ! Derrière cette image paradisiaque de la plage emblématique des Salines à Sainte-Anne se cache une bien triste réalité. Chaque année la mer gagne en moyenne 1 mètre sur le littoral. Ce que constate un couple de restaurateur à la retraite qui fréquente le site depuis les années 60 et y a élevé ses 9 enfants. 

Les baigneurs doivent eux aussi s'adapter. Ils sont coincés entre la mer et la route sur une bande de plage qui ne cesse de se réduire. Un constat fait également par des vacanciers de la ville de Tours (Indre-et-Loire) de retour sur la plage 10 ans après un précédent voyage. En un an, une table en suspension, symbole de l'érosion de la plage des Salines, n'existe plus...

L'érosion : processus irréversible

Sainte-Anne au Prêcheur en passant par le Carbet, C'est toute la côte qui est touchée par ce phénomène. En cause le désensablement intensif des mers et rivières et le réchauffement climatique, confirme pascal Saffache professeur d'université de l'aménagement de l'espace et de l'environnement. Le processus irréversible, redessine les côtes Martiniquaises et obligera les citoyens et les autorités à revoir l'aménagement des communes en bord de mer.
L'érosion touche les côtes de Martinique et en particulier, les Salines, la plus belle plage de Martinique.

 

Publicité