publicité

Meurtre à Sainte-Marie : Yves Angama a eu la gorge tranchée !

Yves Angama a eu la gorge tranchée et les parties vitales touchées par arme blanche. C'est ce que révèle l'autopsie  effectuée mardi 23 février au centre médico légal de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France.

Quartier "Ancienne Tannerie" à Sainte-Marie © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Quartier "Ancienne Tannerie" à Sainte-Marie
  • Franck Edmond-Mariette
  • Publié le , mis à jour le
L'autopsie du corps d'Yves Angama effectuée mardi 23 février au centre médico légal de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France confirme les thèses de la gendarmerie. Les parties vitales ont été sérieusement touchées par une arme blanche. L'homme de 79 ans a eu la gorge tranchée.

La section de Recherches de la gendarmerie de Martinique mène l'enquête notamment dans le voisinage immédiat du septuagénaire. Les enquêteurs sont aussi dans l'attente des résultats de la police scientifique. Les prélèvements ADN permettront de cibler ou de confirmer une ou des pistes. À ce stade de l'enquête les enquêteurs ont des soupçons mais pas d'aveu...pour l'instant.
 

Rappel des faits 

Le corps de ce retraité de l'usine Saint-James de Sainte Marie (Yves Angama, 79 ans) a été retrouvé vendredi 19 février en fin d'après-midi au pied d'une falaise juste à l'entrée de la cité Ancienne Tannerie à Sainte-Marie par des voisins qui s'inquiétaient de son absence.

En procédant à sa recherche, des proches ont trouvé des traces de sang qui ont conduit à la découverte dramatique. Le corps de la victime était recouvert de feuilles de cocotier, "sur une falaise côté mer", soulignent des témoins. Yves Angama, était perçu comme une personne aimable et bienveillante, qui avait l'habitude de se balader régulièrement dans les environs.

Après les premières investigations et des enquêtes de terrain, un homme, originaire du Marigot, est placé en garde à vue le dimanche 21 février puis finalement libéré, le lendemain. Les enquêteurs travaillent depuis six jours sur place afin d'arrêter le ou les auteurs présumés des terribles faits.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play