martinique
info locale

7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

intempéries
Inondations 6 novembre 2015
Inondations impressionnantes à Rivière-Pilote ©(réseaux sociaux)
Suite à l'épisode pluvieux du 4 au 7 novembre 2015, 7 communes sont reconnues en état de catastrophe naturelle pour les phénomènes de mouvements de terrain. Cette mesure permet aux sinistrés de faire joueur leurs assurances.
Suite à l'épisode pluvieux du 4 au 7 novembre 2015, 7 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les phénomènes de mouvements de terrain par l'arrêté interministériel du 1er février 2016, publié au journal officiel du 2 mars 2016. Les communes concernées sont les suivantes :
1. Ducos
2. Le François
3. Le Marin
4. Rivière-Pilote
5. Le Robert
6. Saint-Esprit
7. Les Trois-Ilets.
 
Cette mesure signifie que les personnes sinistrées, titulaires d'une police d'assurance garantissant leurs biens des dommages d'incendie ou de tout autre dommage, peuvent bénéficier de la garantie catastrophe naturelle. Ces polices d'assurance sont généralement appelés "multirisques". Lors des inondations de novembre 2015, de nombreuses voitures avaient été emportées. Les automobilistes bénéficient de cette assurance, s'ils sont assurés en incendie ou en dommage.
 

Les démarches doivent s'effectuer sans tarder

Les assurés disposent d'un délai maximum de 10 jours à compter de la date de publication de l'arrêté (2 mars), soit jusqu'au 12 mars 2016 pour déclarer à leur compagnie d'assurance leurs dommages matériels directs (dégâts occasionnés sur les bâtiments, les marchandises, les matériels, le mobilier ou les récoltes engrangées).

Ce délai est porté à 30 jours pour les déclarations de perte d'exploitation à cause des intempéries, pour les professionnels titulaires d'une garantie ou police couvrant les pertes d'exploitation ou de bénéfice. "Attention" ! prévient la préfecture de Martinique, il convient de bien regarder le contenu de son assurance. "Les assurés n'ayant souscrit que la garantie minimum obligatoire dite de responsabilité civile, ne peuvent bénéficier de la garantie catastrophe naturelle".
Publicité