À Cuba le gouvernement autorise les voyageurs à porter des quantités illimitées de produits de premières nécessités dans leurs bagages

océan atlantique
Cuba table ronde president/Premier ministre
Les autorités cubaines décident d'assouplir les restrictions d'importation de produits essentiels. En face, le Président Miguel Diaz-Canel, à côté de lui (chemise noire) le Premier ministre, Manuel Marrero. ©granmacu
Pour tenter de calmer la colère de la rue, les voyageurs qui se rendent à Cuba peuvent importer toutes sortes de produits, exonérés de taxes douanières. La mesure prendra fin le 31 décembre 2021. Le régime change de ton face aux condamnations internationales de la répression des manifestations.

Les autorités cubaines ont changé de registre. Après avoir appelé aux fidèles du parti communiste d’affronter les ''mercenaires'' qui menacent la révolution, c’était au tour du Premier ministre, Manuel Marrero d’annoncer des mesures d’apaisement.

Pour répondre aux revendications des manifestants, à partir de lundi 19 juillet, 2021, les voyageurs qui se rendent à Cuba peuvent porter une quantité illimitée de nourriture, de médicaments et de produits hygiéniques dans leurs valises, sans payer de taxes de douanes.

Malgré les difficultés d’approvisionnement, le gouvernement cubain, qui contrôle la distribution des produits de consommation, a imposé les restrictions à l’importation aux particuliers afin d’asphyxier le marché alternatif des revendeurs appelés les ''mulas''.

Pour beaucoup, il s’agit d’une mesure superficielle. Sur son compte Facebook, la blogueuse dissidente, Yoani Sanchez indique que l’initiative est insuffisante.

Yoani Sanchez
Yoani Sanchez ©facebook

 

Une victime et des centaines de cubains en état d’arrestation

 

Depuis dimanche 11 juillet 2021, les cubains manifestent contre les pénuries et la répression du régime. Un homme, âgé de 36 ans a été tué. Selon les autorités, il pillait un magasin de l’État. Plus d’une centaine de personnes sont derrière les barreaux. Les familles de ces personnes interpellées n’ont aucune nouvelle.

C’est la première fois que les manifestations de cette ampleur à Cuba sont retransmises en direct à l’échelle internationale. La réaction des autorités fut de couper l’accès à l’Internet et de déclencher des actions de répression contre les manifestants.

Les autorités veulent empêcher la diffusion des images

 

Dans la ville de Bejucal, située au sud de la Havane, les vidéos ont été publiées montrant le curé de l’église catholique qui offre la bénédiction de la Vierge de la Charité d'El Cobre, la Sainte Patronne de Cuba aux manifestants.

Dans la ville de Camaguey, le prêtre, Castor Alvarez a été arrêté pour son rôle dans les manifestations. À sa libération, il a posté un message sur les réseaux sociaux. Le pansement sur sa tête témoigne de la violence de son interpellation.

 

Le monde artistique soutient les manifestants

 

Plusieurs artistes d’origine cubaine ont apporté leur soutien aux manifestants à Cuba. Gloria Estevan, Chucho Valdez, Pitbull et El Nino y la Verdad, entre autres, ont condamné la répression de l’État cubain.

Sur place, les manifestants ont repris les paroles de la chanson Patria y Vida (La Patrie et la Vie) du groupe Gente de Zona. Le titre évoque le slogan, Patria o Muerte, (La Patrie ou la Mort) prononcé pour la première fois en 1964  par Che Guevara devant les Nations Unies.

La chanson de Gente de Zona, critique les sacrifices exigés au peuple.

 

Les actions des autorités cubaines observées par Washington

 

Malgré ses promesses, le président Joe Biden n’a toujours pas levé les lourdes sanctions imposées par son prédécesseur Donald Trump. Des sanctions qui contribuent à la souffrance actuelle du peuple cubain.

Joe Biden soutient les actions des manifestants contre le ''régime autoritaire'' à Cuba. Il demande "aux leaders du parti communiste d’écouter le peuple et de subvenir aux besoins de la population au lieu de s’enrichir".