publicité

Affaire du Marin : le chef d'entreprise Jean-Louis de Lucy placé en détention, le maire Rodolphe Désiré sous contrôle judiciaire

Rodolphe Désiré, Jean-Louis et Arthur de Lucy de Fossarieu sont tous mis en examen dans le cadre de l’enquête sur le marché de la rénovation de la plateforme de carénage au Marin. Le chef d'entreprise, Jean-Louis de Lucy est placé en détention préventive dès vendredi soir (20 septembre 2019).

Le chef d'entreprises Jean-Louis de Lucy de Fossarieu. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Le chef d'entreprises Jean-Louis de Lucy de Fossarieu.
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le , mis à jour le
Au terme de leur garde à vue de 24 heures, 3 des 4 personnes mises en cause ont été présentées vendredi après-midi (20 septembre 2019) au juge chargé de l’enquête concernant le marché de la rénovation de la plateforme de carénage au Marin.

Rodolphe Désiré, 82 ans, le maire du Marin, a été le premier à être entendu, au palais de justice de Fort-de-France. Il a été mis en examen des chefs de corruption passive, favoritisme et concussion. "Il est mis en cause entre autres, pour avoir reçu des sommes d'argent pour lui ou pour sa mairie en contrepartie desquelles il a notamment pris des décisions favorables à l'activité commerciale de la société Carenantilles, dirigée par Jean-Louis de Lucy, entre septembre 2013 et septembre 2019", indique le réquisitoire introductif. Rodolphe Désiré est laissé en liberté mais placé sous contrôle judiciaire.
Rodolphe Désiré le maire du Marin. © Martinique la 1ere
© Martinique la 1ere Rodolphe Désiré le maire du Marin.
Arthur de Lucy de Fossarieu, 30 ans, co-gérant de Carenantilles, a été mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux et complicité de travail dissimulé. Le JLD (Juge des libertés et de la détention), laisse Arthur de Lucy de Fossarieu libre sous contrôle judiciaire stricte. Il ne doit pas contacter les co-prévenus ni se rendre dans les communes du François et du Marin.
Arthur de Lucy de Fossarieu, 30 ans, co-gérant de Carenantilles. © Martiniquela1ère
© Martiniquela1ère Arthur de Lucy de Fossarieu, 30 ans, co-gérant de Carenantilles.
Jean-Louis de Lucy de Fossarieu, 68 ans, patron de la société Carenantilles, est mis en examen pour recel de favoritisme, abus de biens sociaux, corruption active, travail dissimulé, recel de concussion, blanchiment fraude fiscale et exercice sans autorisation d'une activité nuisible à l'eau..."Concernant le travail dissimulé, Il est notamment poursuivi pour avoir mentionné sur le bulletin de paie de ses salariés un nombre d'heures de travail inférieur à celui réellement effectué", précisent les enquêteurs. Le juge décide de sa mise en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos dès vendredi soir (20 septembre 2019).

La justice poursuit encore ses investigations sur les conditions d’attribution de la délégation de service public entre la ville du Marin et la société Carenantilles.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play