publicité

Les agriculteurs dénoncent une mauvaise gestion de la ressource en eau

La sécheresse sévit toujours sur le territoire de la Martinique. Le barrage de la Manzo (Lamentin-Ducos) commence à se tarir. Pour les agriculteurs, c’est un coup dur. Olivier Palcy le président de l'OPAM, estime qu'il faut repenser la gestion de la ressource.

La terre rouge visible indique que le niveau du barrage de la Manzo est au plus bas. © Patrick Mencé
© Patrick Mencé La terre rouge visible indique que le niveau du barrage de la Manzo est au plus bas.
  • Par Christine Cupit
  • Publié le
À cause de la sécheresse, les prélèvements en milieu naturel sont limités exclusivement aux besoins de la population. Par conséquent, le barrage de La Manzo n'est plus alimenté.

Le manque à gagner est important, car les eaux de rivière représentent 70% de sa ressource. Les eaux de pluie atteignent à peine les 10%.
Actuellement, le barrage de La Manzo contient 3,5 millions de mètres cubes d'eau. Cela représente à peine la moitié de sa capacité de stockage (8 millions de mètres cubes).Certains agriculteurs, comme Olivier Palcy, le président de l’OPAM (Organisation Patriotique des Agriculteurs de Martinique, dénoncent une mauvaise gestion de la ressource.

Olivier Palcy

Président de l’OPAM
Le barrage de La Manzo affiche un niveau très bas. © Patrick Mencé
© Patrick Mencé Le barrage de La Manzo affiche un niveau très bas.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play