Armes et drogue : Interpol procède à 510 interpellations dans la Caraïbe dont 32 en Martinique

trafic de drogue
Carte de la région Caraïbe
Carte de la région Caraïbe ©google
Une opération baptisée "Trigger VII" a été conduite par Interpol sous l’autorité du préfet de Martinique entre le 13 septembre et le 1er octobre 2022 à l’échelle de toute la Caraïbe, dans le cadre de la lutte contre les trafics d’armes et de drogues. Bilan : 32 personnes ont été interpellées en Martinique parmi les 510 arrestations opérées dans la zone.

L’opération "Trigger VII" coordonnée en Martinique par la direction territoriale de la police nationale, a mobilisé les forces de l’ordre de l’île, ainsi que la marine nationale. Elle s’est déroulée du 13 septembre au 1er octobre 2022.

32 personnes interpellées en Martinique

1297 personnes ont été contrôlées. 10 armes à feu, dont 9 de poing, 74 munitions, 19 kg de cocaïne et plus de 27 kg de cannabis ont été saisis. Durant la période, 32 personnes ont été interpellées sur le territoire, dont 11 pour des délits relatifs aux armes à feu et 20 pour des infractions aux stupéfiants, rapporte la préfecture de Martinique dans un communiqué en date du 25 octobre 2022 .

"Lutter efficacement contre ces trafics"

La lutte contre les trafics illicites d’armes à feu et de produits stupéfiants est une priorité des services de l'État. Les opérations telles que Trigger VII visent à renforcer la coopération des forces de sécurité avec leurs homologues des États voisins, à favoriser la collecte et le partage de renseignements et ainsi, à lutter efficacement contre ces trafics.

Jean-Christophe Bouvier, préfet de Martinique

Forces de l'ordre
Déploiement des forces de l'ordre contre le trafic de drogue dans la région. ©préfecture Martinique

C’est d’ailleurs le représentant de l’État dans l'île qui a coordonné cette opération de police internationale baptisée "Trigger VII", organisée par Interpol. Au total, 510 personnes ont été arrêtées dans les 19 pays caribéens concernés par cette offensive conjointe de grande envergure : Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Bonaire, Curaçao, Dominique, République dominicaine, France (Guadeloupe et Martinique), Grenade, Guyana, Haïti, Jamaïque, Trinité-et-Tobago, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Turks-et-Caïques, Saint-Vincent-et-les Grenadines, et le Suriname.

Cannabis, armes et des tonnes de cocaïne… saisis

Un certain nombre de tendances émergentes ont été identifiées tout au long de l'opération (…). Les autorités jamaïcaines, avec l'appui de la police américaine, ont intercepté 500,2 kg de cocaïne - d'une valeur d'environ 25 millions de dollars - qui devaient être chargées sur un jet privé à destination du Canada. Dans une affaire distincte, ils ont également saisi 500 kg de cannabis. À Curaçao, la Garde côtière a arrêté des navires transportant au total 3 tonnes de cocaïne et 1,8 tonnes de cannabis (…). Les autorités de Bonaire ont procédé à des interceptions similaires de cocaïne en provenance du Venezuela, saisissant près de 4 tonnes.

interpol.int

saisie drogue le havre novembre 2013
502 kilos de cocaïne, une importante somme d'argent et des armes avaient été saisis en novembre 2013 au Havre et en Martinique ©JOEL SAGET / AFP

Argent, véhicules, navires… saisis

Plusieurs pays ont signalé des routes de trafic inversé, une tendance à la hausse, avec des saisies de cannabis provenant du Canada et des États-Unis dans la région des Caraïbes. Des plants de cannabis, de la monnaie américaine falsifiée, des véhicules et des navires volés, des cigarettes de contrebande et de l'alcool ont également été saisis au cours de l'opération.

interpol.int

Le lieutenant-colonel Michael Jones, directeur exécutif de Caricom-Impacs, a déclaré : "sans cette action cohérente entre les agences, notre région ne pourra pas lutter efficacement contre le trafic illicite et, par extension, contre la criminalité transnationale organisée."

"Lorsque nous nous attaquons à leurs armes, nous nous attaquons également à tout l’éventail des activités menées par les groupes criminels organisés", a pour sa part réagit le secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock, à l’issue de cette opération "Trigger VII".

Opération "Déposez les armes" en 2015
Destruction massive d'armes en Martinique (en 2015) ©Fabrice Defremont

"Créer un monde plus sûr"

Interpol est une organisation intergouvernementale (dont le nom complet est "Organisation internationale de police criminelle"). Elle compte 195 pays membres et "favorise la collaboration entre les autorités de police pour créer un monde plus sûr".