publicité

L'artiste Roseline Bristol fait apprécier ses oeuvres à Sainte-Lucie

La Société d’Archéologie et d’Histoire de Sainte-Lucie en accord avec l’Alliance Française, a récemment organisé une exposition pour montrer les multiples usages de la calebasse. Roseline Bristol, artiste amatrice martiniquaise, a présenté ses oeuvres.

L'artiste martiniquaise Roseline Bristol © L'Officiel Martinique
© L'Officiel Martinique L'artiste martiniquaise Roseline Bristol
  • Martinique 1ère et l'Officiel Martinique
  • Publié le
Du 11 au 24 octobre 2017, Sainte-Lucie célébrait son arbre national, le calebassier. À cette occasion, la Société d’Archéologie et d’Histoire de l’île, en accord avec l’Alliance Française, a organisé une exposition pour montrer les multiples usages du végétal. Roseline Bristol, artiste amatrice martiniquaise, a participé à l’aventure avec ses oeuvres.  

C’est à l’Alliance française qu’a eu lieu l’exposition, pendant deux semaines, durant le "mois de l’héritage" à Sainte-Lucie. Roseline Bristol, ancienne élève du SERMAC (Service Municipal d'Action Culturelle de Fort-de-France), n’a pas pu se rendre sur place mais ses oeuvres ont ravi les visiteurs curieux des multiples possibilités offertes par la calebasse. L’idée de la manifestation était aussi d’inspirer les jeunes générations et d’éveiller leur créativité.
"La calebasse est une plante riche de par les usages qu’elle offre", explique Laurent "Jomo" Jn Piere, secrétaire de la Société d'Archéologie et d'Histoire de Sainte-Lucie, anthropologue et spécialiste des plantes, interrogé par l'Officiel Martinique. "Du coui amérindien aux divers ustensiles de vaisselle, en passant par les objets de la vie quotidienne, sacs, lampes, bijoux, le végétal regorge de richesses qu’il s’agissait de mettre en évidence".


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play