martinique
info locale

Les artistes de "Tambours Croisés" en Martinique sont subjugués par les échanges patrimoniaux

patrimoine
Tambours Croisés 2018
©B. Nossin
Les "Tambours croisés" se terminent ce dimanche 18 novembre 2018 au Marin. Pendant une semaine, les voix sont allées à la rencontre des tambours, la fusion s'est produite par un partage de culture. De l'avis unanime, les artistes en Martinique ont vécu un moment inoubliable avec les maîtres du bèlè.

La 6e édition des tambours croises a connu un engouement intense. De la cérémonie d'ouverture à Sainte-Marie à la maison du bèlè, aux différentes programmations dans les communes, l'adhésion du public est forte cette année. Les moments de partages et de bonheurs sont très fort. Les artistes des différentes pays le reconnaissent.

impressions d'artistes du "Tambours croisés 2018 " en Martinique

Le concept "Tambours croisés" a été initié par Thierry Nossin. Il démontre la vivacité des cultures, la richesse des sonorités qui se tutoient en Guyane, en Guadeloupe, à la Réunion, au Venezuela, au Congo, à la Dominique, en Inde, au Sénégal et en Martinique, les pays représentés lors de ce manifestation.

Ces rencontres favorisent la découverte de l'autre, contribuent à l'échange et la diffusion des cultures, la mise en valeur du spectacle vivant et la défense des patrimoines traditionnels.

Thierry Nossin initiateur "Tambours croisés"
Cette fusion des maîtres du bélé, des frères Rastocle et des artistes de "Tambours croisés" Nenetto, Jean Aimé Kifoula, Bapi Das de l'Inde, de Chétif  M' Baw, a été visible dès le premier jour, lors de la cérémonie d'ouverture à Sainte-Marie.
On retiendra l'adaptation de "Rosita" de Gordon Henderson avec les maîtres du tambour.
Les artistes du tambours croisés seront en Guadeloupe à partir du lundi 19 novembre 2018. Tout comme en Guyane et en Martinique, ils proposeront des concerts mais aussi des ateliers pédagogiques pour les scolaires sur l'apprentissage de la pratique du tambour et sur l’histoire de l’instrument. 
Publicité