martinique
info locale

Au François, on pense déjà aux municipales de 2020

politique
situation politique
©JCS
Le Mouvement Populaire Franciscain, aux commandes de la mairie, est sur le point de désigner sa tête de liste. De leurs côtés, les candidats de l’opposition ne chôment pas. Les municipales de 2020 sont déjà sur toutes les lèvres dans la commune du Sud-Atlantique.
La municipale franciscaine est lancée depuis le dernier trimestre 2018.
Samuel Tavernier, actuel conseiller municipal d’opposition, avait déjà annoncé son intention d‘y retourner avec son mouvement "Initiatives Franciscaines".

On attend de voir quels sont les soutiens qu’il pourrait obtenir auprès d’autres courants politiques de la commune, notamment du côté des indépendantistes du MIM. Mais ce MIM est divisé entre Niloristes et Marie-Jeannistes. Une chose est sure le vote “MIMiste”, quelqu’il soit, n’est pas à négliger dans l’arène franciscaine.
 

L’opposition de droite se montre sur le terrain


Karine Mousseau, chef de file de "Fwanswa doubout", mobilise ses troupes et multiplie les réunions avec son groupe pour faire bouger déjà les lignes. Son ambition est bien sûr de s’imposer.
Elle sait que la route est longue d’ici le scrutin, et elle observe le jeu de ses adversaires potentiels. Mousseau en "mode stratégie" surtout par rapport à ce que décidera le Mouvement Populaire Franciscain.

Le MPF est en pleine restructuration. Maurice Antiste, actuel sénateur, a dû quitter son siège à cause de la loi contre le cumul des mandats. Il a laissé le fauteuil de maire à son fidèle adjoint Joseph Loza qui n’avait que comme seule ambition, de faire le job durant deux ans et de partir en 2020.
 

Trois candidats en course dans la primaire du MPF


Le MPF est dans sa phase de désignation de son candidat. Ils sont trois actuellement en course : Benoît Thiery, Dominique Carotine, et Alain-Claude Lagier, l’ancien secrétaire général du mouvement, qui semble être en pole position.

Une assemblée générale prévue le 27 janvier désignera celui qui se lancera dans la bataille, avec le soutien de toute la famille MPF. Un argument de poids pour se lancer pleinement dans la bataille vers 2020.
Publicité