Avez-vous fait des câlins ce 21 janvier ?

journée mondiale
Couple / amour
Etreinte entre un homme et une femme sur une plage, au crépuscule (photo d'illustration). ©Pixabay
Comme chaque année, la "journée internationale des câlins" est célébrée le 21 janvier. En ces temps de pandémie, cette "Hug Day" (de son nom anglais) est plus délicate, gestes barrières obligent. Mais dans cette morosité ambiante il y a d’autres moyens de communiquer son affection, sa bienveillance et son amour à l’égard d’autrui.

L’étreinte est sans doute la forme la plus simple pour démontrer son amitié, témoigner de son affection, montrer que l'on se soucie de l’autre ou rassurer ses proches de l’amour qu’on leur porte. Bien sûr, le câlin suprême reste l’acte physique sous le drap avec sa moitié.  

Caresser l’âme d’autrui  

Mais en dehors de cette intimité entre deux corps, faute de pouvoir serrer dans ses bras un instant pour témoigner de son empathie, il y a d’autres formes de câlins. C’est la faculté d’écouter, de se mettre à la place d’autrui afin de comprendre ses émotions (joie, tristesse, souffrance…), ses pensées et son mode de fonctionnement. Ces câlins qui ciblent l’âme avec des intentions pures, sont généralement réconfortants et énergisantes.  

Des câlins bienvenus

Cette câlinothérapie qu’elle soit physique, verbale ou écrite, est d’autant plus opportune, lorsqu’on a le moral en berne comme pour la plupart d’entre nous depuis 2020. C’est surtout à cause de la crise sanitaire qui continue de provoquer, angoisses, tensions, dépressions, agressions et deuils dans beaucoup de familles.

Coeur / amour
Un cœur formé avec les mains, symbole de l'amour (image d'illustration). ©Pixabay

Bon pour la santé physique… et mentale  

Un câlin, qu’il soit partagé avec un.e ami.e, avec sa moitié, ou un.e membre de sa famille apporte toujours un sentiment de réconfort. Un câlin permet de relâcher instantanément la pression en cas de stress. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le contact humain permet de faire diminuer la tension artérielle et de ralentir le rythme cardiaque, tout en produisant des endorphines - les hormones du bien-être. Une étreinte, une accolade, une poignée de main, ou même un sourire suffisent parfois à instaurer un lien de proximité et à redonner le sourire à quelqu'un.

santemagazine.fr (20 janvier2020)

Selon le site journee-mondiale.com, "7 minutes de câlins par jour" suffisent "pour être heureux".  

Faire de la vie et de la tendresse une drogue, nous permet de dépasser l’incertitude et la souffrance et d’entrevoir une fenêtre au travers de laquelle on pourrait prendre l’air et revitaliser notre corps ainsi que notre esprit. Il y a des personnes qui seront toujours là pour nous, qui ouvriront leur pharmacie pour anticiper nos blessures, qui sortiront des pansements et qui ne se seront pas avares en calmants.

nospensees.fr