publicité

Bac 2016 : les ventes d'annales en recul

Outils autrefois très prisés des lycéens pour les révisions pour le Baccalauréat, les annales se vendent moins bien qu'il y a quelques années en Martinique. Les élèves leur préfèrent Internet.

© Martinique 1ere
© Martinique 1ere
  • Grégory Gabourg
  • Publié le
Face au web, les livres n'ont plus la cote et les annales n'échappent pas à la règle ! Les ventes sont clairement à la baisse depuis quelques années. A la Librairie Antillaise, elles ont été divisées par deux en 10 ans, alors que sa concurrente, la Librairie Alexandre évoque une diminution d'au moins 25% dans le même intervalle.

 

Des annales sur le net

Et le responsable de cette baisse est déjà tout trouvé : Internet ! De plus en plus de candidats se servent des exercices disponibles sur la toile. Et tant pis s'il faut payer ! Les différences de prix entre la version papier et la version numérique sont si minces, que certains lycéens, selon un libraire, préfèrent payer un accès sur le net.

Seule une minorité se rend encore actuellement en librairie. "Bien souvent, ce sont les parents qui achètent les manuels en magasin pour leurs enfants", selon les spécialistes.

Des pics de fréquentation à partir du carnaval

Autre enseignement : bien que débutant au mois de novembre, les ventes en librairie s'accélèrent, sans surprise, à partir de février, avant le Bac Blanc, et après les vacances de Pâques, dans la dernière ligne droite avant les épreuves finales.

Dernier point : les scientifiques sont les plus gros consommateurs d'annales. Parmi les corrigés les plus vendus, on retrouve, dans l'ordre, les mathématiques, la physique-chimie, et la philosophie.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play