Badminton: développer la discipline à l'école

sport
Stage Shuttle Time Badminton au stade Louis Achille de Fort-de-France
©Muriel Tauzia
La Ligue de Martinique de badminton accueille un stage autour des 4 fédérations Guyane, Guadeloupe, Haïti et Martinique. Une formation sous l'égide de l'Association Francophone de Badminton et la Badminton PanAmerica, qui vise à développer la discipline en milieu scolaire et dans le monde entier.
 
Durant 3 jours, 20 stagiaires ont été formés à l'apprentissage du badminton à l'école. Ils sont pour certains pratiquants, voire bénévoles dans un club, mais d'autres sont complétement néophytes.

L'objectif de ce programme "tuteurs Shuttle Time"  est  d'augmenter le nombre d'enseignant de badminton à l'école et de faire de ce sport, la discipline sportive scolaire la plus pratiquée.
Il s'agit d'un programme mondial, entamé en 2012, par la BWF (Badminton World Federation). Et pour la première fois, la ligue de la Martinique est l'organisatrice de ces formations pour l'inter-régions. Une ligue qui se porte plutôt bien avec quelques 400 licenciés pour 6 clubs et surtout une présence dans quasiment tous les collèges de la région, plusieurs lycées et des rencontres régulières en UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire).
Former plus d'encadrants au Badminton en milieu scolaire
©Muriel Tauzia
Cette fois, le but est de s'ouvrir à un public encore plus jeune; mais pour ce faire il faut des encadrants. Sans en faire des spécialistes, le dispositif prévoit de leur donner les clefs pour une initiation  ludique, pour toute la classe, et en toute sécurité.

Pas de pression de compétition dans ces cas-là ni même de perfectionnement, mais bien d'initiation et de découverte. Tutoriels, vidéo d'accompagnement et stage pratique. Ces nouveaux tuteurs ont pu s'exercer cette semaine en situation réelle en recevant au stade Louis Achille de Fort de France, un centre aéré de Case-Pilote. Des petits élèves qui ont été les premiers à recevoir gratuitement cette initiation.
le badminton se veut un sport idéal pour les programmes d’éducation physique scolaire.
©Muriel Tauzia

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live