martinique
info locale

La Banque Républicaine de Trinidad et Tobago achète des opérations à la Scotiabank du Canada

monde
Republic Bank / Trinidad et Tobago
La Banque République de Trinidad et Tobago ©trinigo
La Banque Républicaine de Trinidad et Tobago vient de débourser 122 millions de dollars US$, pour l'acquisition d'opérations de la Scotiabank (établissement financier canadien). La Républic Bank s’est engagée à préserver ses 6.000 emplois.
 
La Scotiabank installée dans 7 pays de la Caraïbe depuis 1889, change sa politique internationale. Les marchés du Pérou, du Mexique, du Chili et de la Colombie jugés plus lucratifs, constituent aujourd’hui un quart des revenus de l'établissement canadien.
La banque Scotiabank à Saint-Kitts
Sccotiabank à Saint-Kitts et Nevis, dans la capitale (Basse-Terre) ©observer
Scotiabank a donc décidé de vendre ses opérations à Sainte Lucie, à la Dominique, à Anguilla, à Saint-Kits et Névis, à la Grenade, à Saint-Vincent, aux Grenadines et à Saint-Maarten.

La Banque Centrale de la Caraïbe de l’Est a validé la transaction pour ses pays membres. L’autorité monétaire basée à Curaçao, a donné son feu vert pour le transfert des actifs à Saint-Maarten, sur le compte de la banque trinidadienne.
 

Guyana, Antigua et Barbuda : transaction annulée


En revanche, la vente des opérations de Scotiabank au Guyana et à Antigua et Barbuda n’a pas abouti comme prévu. La Banque Centrale de Guyana a en effet refusé de valider l'affaire, au motif que son concurrent trinidadien détiendra le monopole dans le pays. La transaction a été annulée.

Le gouvernement d’Antigua et Barbuda quant à lui, a suspendu l'échange. Le premier ministre, Gaston Browne, souhaite créer un partenariat entre son gouvernement et les banques locales, pour racheter les opérations de la Scotiabank, laquelle n’a pas encore accepté la proposition.
Gaston Browne premier ministre d'Antigua et Barbuda
Gaston Browne, premier ministre d'Antigua et Barbuda ©alp
Du coup, la Républic Bank de Trinidad et Tobago ne semble plus être intéressée par l'opération à Antigua et Barbuda, mais s’est engagée à conserver les 6 000 emplois concernés par cette acquisition, avec maintient des salaires. Cet établissement réalise également des transactions à Cuba, au Suriname, à la Barbade et au Ghana (en Afrique de l’Ouest).

Les actifs de la Republic Financial Holdings Limited, (la société mère de la Banque Républicaine de Trinidad et Tobago), sont estimés à 10,5 milliards de dollars US$.
Publicité