Biennale de danse : les talents martiniquais s'expriment

danse
Danse biennale
Franck Arnaud-Lusbec, martiniquais basé à New York, patron de Free Fal’l Dance ©Martinique 1ere
La 15e biennale de danse qui a débuté le jeudi 12 mai à Fort-de-France est dédiée à Ronnie Aul, danseur, chorégraphe afro-américain, considéré comme le père de la danse contemporaine en Martinique. L'occasion de voir les jeunes talents martiniquais s'exprimer pendant cette biennale.
Cette quinzaine biennale est dédiée à Ronnie Aul, danseur, chorégraphe afro-américain, arrivé en Martinique en 1967. Il a transmis son art à 3 générations de danseurs. Décédé en 2015, à 90 ans, il est considéré comme le père de la danse contemporaine en Martinique. 

"Notre biennale sillonnera la Martinique avec des animations, rencontres, ateliers ou spectacles" précise Hassane Kassi Kouyaté le directeur de Tropiques Atrium Scène nationale.  "Les centres commerciaux et l'esplanade de Tropiques Atrium, sont des escales offertes au public gratuitement. Preuve que notre projet Territoires en culture se développe avec toutes les disciplines artistiques".

Assurément la présence pour la première fois en Martinique de la Compagnie Ailey II est un événement. Cette biennale permettra aussi de découvrir le parcours des artistes martiniquais, nos danseurs formés au pays mais aussi ceux qui se produisent au plan international : Franck Arnaud Lusbec - Yaelle Reunif - Adrien Ursulet - Marlène Myrtil...

(Re)voir le reportage de Cecile Marre et Thierry Maisonneuve (séance de répétition pour nos danseurs)
Trois compagnies en répétitions pour la biennale de danse