martinique
info locale

Bientôt un pôle d’hébergement et de logements pour femmes en détresse en Martinique

Femme
Vue aérienne Dillon
Vue aérienne des "Hauts de Dillon" Fort-de-France ©Google Map
La première pierre du Pôle d’Hébergement et de Logement pour Femmes en Détresse est posée ce mardi 22 octobre 2019 à Fort-de-France. Un terrain de plus de 5000 m² situé au lotissement "Les Hauts de Dillon" a été mis à disposition de ce projet, par le bailleur social la SIMAR.
Le Pôle d’Hébergement et de Logement pour Femmes en Détresse dont la première pierre est posée ce mardi 22 octobre 2019, sera un ensemble immobilier composé de 3 bâtiments intégrant un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale), 21 logements offrant 35 places d’accueil, une résidence de 20 studios, et une maison-relais de 16 F1.

En outre, des espaces sociaux et des bureaux administratifs seront intégrés au rez-de-chaussée de cette structure, dont la gestion sera assurée par l’association ALEFPA.
 

L’ALEFPA : acteur de l’action sociale française


L’ALEFPA, (Association Laïque pour l’Education, la Formation, la Prévention et l’Autonomie), a été créé en 1959 et est reconnue d’utilité publique depuis 1973.

Notre action et notre raison d'être sont placées au service des enfants et des adultes en difficultés sociales ou en situation de handicap. Nous sommes toujours en recherche permanente de la meilleure intégration scolaire, sociale et professionnelle, pour que ces personnes que nous accueillons ne subissent pas leur vie mais puissent la maîtriser dans la dignité au sein d'une société d'appartenance citoyenne.

L'ALEFPA
L’ALEFPA, (Association Laïque pour l’Education, la Formation, la Prévention et l’Autonomie) ©CAP Facebook ALEFPA

La SIMAR, maître d’ouvrage, impliqué dans l’accueil de publics défavorisés


L’ALEFPA gère plus de 180 établissements dans l’hexagone et en Outre-mer. En mai 2014, dans le cadre de son projet de reconfiguration de son offre immobilière d’hébergement des femmes et enfants en grande difficulté sociale ou victimes de violences conjugales et intrafamiliales en Martinique, l’association a sollicité la SIMAR pour réaliser la construction de cet ensemble immobilier.
SIMAR
Siège de la SIMAR en Martinique ©SIMAR
Outre son activité principale de bailleur pour les familles éligibles au logement social, la SIMAR a logé et loge encore dans son patrimoine des publics en grande difficulté au sein de la société. L’accompagnement de ce public s’est réalisé en partenariat avec la Croix-Rouge et l’ALEFPA. La SIMAR possède en outre, un établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 96 lits, géré par un professionnel de la santé.
 

Estimation financière : plus de 6 millions d’euros


Le coût de ce futur pôle est estimé à 6,13 M€, dont 4 807 000 € pour la partie hébergement et 1 328 000 € pour les bureaux. L'État, la CTM et la CAF sont les principaux partenaires du plan de financement de la structure. La livraison est prévue à la mi-2021.
Publicité