Boris Reine-Adélaïde œuvre pour la reconnaissance internationale de la musique martiniquaise

traditions
Boris Reine-Adélaïde
L'artiste martiniquais Boris Reine-Adélaïde. ©BRA

La tradition du samedi gloria perdure grâce à la créativité d’un musicien disc-jockey percussionniste, Boris Reine-Adélaïde. Cet artiste international martiniquais a réalisé un savoureux cocktail patrimonial qui valorise les maîtres du bèlé et du laghia. 

Beaucoup se souviennent de cette tradition des rendez-vous traditionnels de laghia lancés par Ti-Emile et Victor Jacquot.

Ces rendez-vous se déroulaient au Pitt de Dillon à Fort-de-France.

Ti-Emile décédé, ces rencontres se déroulent à Sainte-Marie. Mais le couvre-feu et les règles sanitaires obligent tout un chacun à repenser ces initiatives.

Redécouvrir le patrimoine

 

Boris Reine-Adélaïde, un professionnel né à Paris, (d’une mère guadeloupéenne et martiniquaise et d’un père martiniquais), est un passionné du tambour bèlé.

La rencontre avec la tradition et l’engouement pour cet instrument remonte à la prime enfance. Il avait 8 ans, c’était à l’occasion d’une soirée traditionnelle.

Boris Reine-Adélaïde, avec le concours de ses parents, s’est donné le temps de choisir et de devenir musicien professionnel, tout en ayant en poche un diplôme de manipulateur en radiologie.

Boris Reine-Adélaïde
L'artiste martiniquais Boris Reine-Adélaïde. ©Daniel Bétis

L'expert en percussions a réalisé un travail phénoménal. Cette production est une première, valorisant les grandes figures de notre patrimoine. Georges Simon oranger dit yéyé, Benoit Rastocle un maitre du chant,  Ti-Emile  chantre du kannigwé, Ti-Raoul...

Dans cette réalisation, Boris Reine Adélaïde inclut des jeunes, comme Vaity, Stella Gonis, Epilisane Sainte Rose et Paulo Athanase.

Revoilà l’internaute réconcilié dans le temps et l’espace avec des titres musicaux chargés d’histoires :"Envoyé la lumière", "Maframé", "Bernadeto", "Ti kano", "Chofe', "Marie Jeanne", "Douvan jou", "Marcel Manville".

Fier de sa musique et de son parcours


Après des études de batterie, il se projette dans le monde professionnel avec comme référence des percussionnistes de talents.

J'ai été inspiré par la légende portoricaine Giovanni Hidalgo ainsi que par le percussionniste chorégraphe directeur artistique Ivoirien Thomas Guei. Plusieurs personnes ont marqué ma trajectoire, Félix Casérus pour sa technicité et sa grande dextérité, Edmond Mondésir pour son travail mélodique et le pianiste de jazz Hervé Celcal  pour ses harmonisations.

Boris Reine Adélaïde, artiste.

 

Swaré Bèlè Mix Boris Reine-Adélaïde

L’artiste martiniquais qui vit au Brésil apporte chaque jour une dimension à notre patrimoine. Le succès est de plus en plus grand.

Cet auteur-compositeur," beat maker", continue à œuvrer pour la reconnaissance internationale de ce type musical