Les bouchers estiment avoir perdu 350 000 euros et espèrent l'aide de la CTM

économie
Bouchers
Les artisans bouchers réunis avec les élus de la CTM (mardi 31 janvier 2017) ©Martinique 1ère
L'abattoir a certes ouvert ses portes depuis lundi (30 janvier 2017), après 15 jours de fermeture dûe à une fuite de gaz. Mais le mal est fait pour les artisans-bouchers. Ils espèrent une compensation de la CTM.
L'abattoir a certes ouvert ses portes depuis lundi (30 janvier 2017), après 15 jours de fermeture dûe à une fuite de gaz. Mais le mal est fait pour les artisans avec un énorme manque à gagner, "de 350 000 euros", disent-ils, alors que la filière connaît déjà des difficultés. Une réunion avait lieu mardi après-midi (31 janvier ), à la CTM. Les élus ont entendu la demande de dédommagement de la profession.

(Re)voir le reportage d'Aurélie Treuil et Eddy Bellerose 
Les bouchers espèrent un geste de la CTM pour résoudre la crise de la filière en Martinique ©martinique

 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live