Brume de sable en Martinique : la préfecture prend des mesures pour réduire l’exposition de la population

pollution
Brume de sable
©Martinique la 1ère

Une pollution atmosphérique aux particules fines (PM10) affecte sévèrement la Martinique, davantage encore aujourd'hui (8 avril 2021). Le préfet prend des mesures destinées à réduire l’exposition de la population et limiter les émissions de particules fines.

Ces mesures sont applicables en Martinique dès ce jeudi 8 avril 2021 et jusqu’à la publication du communiqué de fin de l’épisode de pollution par Madininair.

La préfecture insiste sur l'interdiction de certaines pratiques :

♦Activités physiques

Les activités sportives sont interdites au sein de l’ensemble des structures d’accueil de mineurs.

♦Secteur résidentiel et tertiaire

Le brûlage des déchets verts à l’air libre est interdit, sans dérogation. Toute infraction pourra entraîner l’amende prévue pour les contraventions de la 3e classe pouvant s’élever jusqu’à 450 € comme prévu par l’article 7 du décret n°2003-462 du 21 mai 2003 relatif aux dispositions réglementaires du code de la santé publique.

Ces interdictions s'accompagnent de recommandations.

Activités physiques

•Limiter les activités physiques et sportives

Déplacements

• Limiter l’usage des véhicules automobiles individuels

Travaux

• Reporter les travaux générateurs de poussières comme les chantiers de démolition en l’absence d’arrosage ou de tout autre procédé permettant l’abattage des poussières

• Limiter les travaux nécessitant l’emploi de solvants organiques ou de matières à base de solvants

Pour le secteur Industriel

• Vérifier le bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage

• Reporter les opérations émettrices de particules, d’oxydes d’azote ou de composés organiques volatils

Pour le secteur agricole

• Reporter les épandages

• Recourir à des enfouissements rapides des effluents

Pour les particuliers

• Éviter les barbecues (ou boucans) et reporter l’allumage des fours à charbon

• Éviter l’utilisation de groupes électrogènes.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live