publicité

Un des cadres de l'IMFPA accusé de harcèlement sexuel par une salariée en CDD

L'IMFPA (l’Institut Martiniquais de Formation Professionnelle pour Adultes), est dans la tourmente. L’IMFPA qui a débuté ses actions de formation en janvier 2017, voit l’un de ses cadres accusé de harcèlement, par une salariée en Contrat à Durée Déterminée.
 

Un des bureaux de l’IMFPA © IMFPA
© IMFPA Un des bureaux de l’IMFPA
  • Martiniquela 1ère
  • Publié le
Depuis son changement de statut, l’IMFPA vit une ambiance particulièrement délétère. Aujourd’hui des accusations de harcèlement à caractère sexuel contre un cadre dirigeant nous sont parvenues.

Une contractuelle affirme avoir reçu des photos intimes de ce responsable. Un syndicat implanté au sein de l’institut a été saisi de l’affaire. Hors micro, cette centrale prétend que "l’agent s’est vu proposer un poste à la CTM en échange de son silence".

Une demi-douzaine de collaborateurs tentent de dénigrer la direction.


Nos services ont joint ce cadre qui dément formellement toutes ces accusations. Il affirme que ces allégations participent à une opération de déstabilisation de la direction qui mène une opération de réorganisation de la structure.

Il met d’ailleurs l’accent sur le travail des 152 agents de l’IMFPA. Il pointe aussi du doigt "une demi-douzaine de collaborateurs qui tentent à tout prix de dénigrer la direction", selon lui.
Affaire à suivre...

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play