Dans la Caraïbe les frontières se ferment aux voyageurs en provenance des USA

monde
Bahamasair COVID19
Bahamasair, la compagnie nationale des Bahamas, arrête ses vols vers les États-Unis jusqu'à nouvel ordre. ©BahamasInformationServices
Depuis la réouverture des frontières avec les USA, des pays caribéens enregistrent une augmentation des cas de COVID19, importée par les voyageurs. Les autorités des Bahamas, de Saint-Vincent et les Grenadines et de Barbade ont soient annulé ou limité les liaisons aériennes avec les États-Unis.
 
Dans un discours télévisé du 19 juillet 2020, Hubert Minnis, Premier ministre des Bahamas, a été catégorique. Tous les vols entre les États-Unis et l’archipel bahamien sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

Quarante-neuf nouveaux cas de COVID19, tous importés, ont été détectés dans l’archipel depuis la réouverture des frontières avec les États-Unis il y a à peine 3 semaines.

Afin de freiner la progression de la maladie, des plages et des parcs sont fermés. Un couvre-feu est imposé entre 19h et 5h. Les rassemblements ainsi que les mariages  sont interdits. Les églises sont fermées.

Hubert Minnis a mis en garde la population. Si le taux d’infection n’est pas maîtrisé, un confinement plus strict sera imposé aux 386.000 habitants.

Au total 153 cas du virus ont été recensés aux Bahamas. Il n’y a eu aucun décès.
 

Le COVID19 repart à Saint-Vincent et les Grenadines


Le 11 juillet 2020, 12 nouveaux cas du COVID19 ont été importés sur le vol d’American Airlines en provenance des États-Unis.

Le Premier ministre, Ralph Gonsalves a conseillé aux voyageurs de retourner aux États-Unis par le vol du 25 juillet. Les liaisons aériennes pourraient bien être suspendues après cette date.
Saint-Vincent et les Grenadines aéroport
L'aéroport international d'Argyle à Saint-Vincent et les Grenadines. ©Caroline Popovic

Une baisse de vols entre Barbade et les USA


À Barbade, le gouvernement annonce son inquiétude face au nombre de cas de COVID19 aux États-Unis. Les rotations aériennes ont été revues à la baisse.  Au lieu de 4 vols hebdomadaires du low-cost, JetBlue, seul 1 est encore autorisé à se poser à Barbade. Le vol d’American Airlines, prévu le 5 août 2020, a été reporté au 8 septembre. 

Barbade veut empêcher toute importation de cas de COVID19 depuis les États-Unis.
Barbade aéroport
L'aéroport international de Barbade. ©BGIS

 La Caraïbe explore d'autres marchés


En attendant une maîtrise du taux de contamination aux États-Unis, les Bahamas, Saint-Vincent et les Grenadines et Barbade vont tous privilégier l’accueil des voyageurs en provenance du Canada, de l’Angleterre et de l’Union Européenne.   
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live