publicité

Carnaval Martinique

rss

Carnaval 2019 : tous les ingrédients pour une belle fête, haut en couleurs et avec une frénésie de rythmes

Vaval 2019 est parti en fumée, entouré de sa grande famille de musiciens de danseurs et de spécialistes de vidés. La créativité et l’ingéniosité ont été valorisés. Ce succès populaire ne doit pas être un frein pour l’amélioration de l'évènement le plus populaire de l'île.

un vrai succès populaire © RnB et Denis Bouton
© RnB et Denis Bouton un vrai succès populaire
  • Daniel Bétis
  • Publié le , mis à jour le
Ce succès populaire est l’addition de plusieurs ingrédients. La météo durant les festivités, a montré sa clémence. Les groupes à pied où les chars ont répondu présents. Les élections de reines, mini-reines et reines mères ont gardé leur charme d’antan. La créativité et l’ingéniosité ont été valorisés.

Les spectateurs ont été présents sur toutes les manifestations (Parade du Nord, Parade du Sud, La Bet à fé", Parade de l’Ermitage, de Sainte-Anne, Parade du Lamentin, jours gras à Fort-de-France et dans les communes.  
 

Une frénésie de rythmes


Nous avons assisté à une frénésie de couleurs avec des costumes magnifiquement réalisés. Certains participants avaient puisé dans le vivier de l’actualité (le royaume de Wakanda). D’autres comme "Tanbou bo kannal, Comité Bibas, Comité Carnaval Foyal, arts et traditions, ont valorisé le patrimoine.
valorisation du patrimoine © RnB et Denis Bouton
© RnB et Denis Bouton valorisation du patrimoine
De très belles chorégraphies et prestations sonores. Mais la beauté artistique n’empêche pas de constater une certaine pauvreté dans les textes !
Certes le carnaval demeure une liesse, un défoulement. Pour autant, l’implication des uns et des autres doit être optimale. Le retour au concours de la chanson créole avec des prix de biguines, mazurkas, est nécessaire. Cela mettra en valeur la musique de notre Martinique. 


Vitrine touristique ?


Des touristes ont été attiré par la destination Martinique. Ils ont chanté, dansé et participé à la liesse en s’imprégnant de la culture martiniquaise.
À retenir également l'opération de la cellule d'animation commerciale dans Fort-de-France lors du passage des paquebots de croisière pour animer la ville. Cette immersion a été possible grâce aux actions concertées de sécurité. Le dispositif déployé a permis aux visiteurs d’être à l’instar des autres carnavals, au cœur de la fête.
recherche et tradition dans les groupes" © RnB et Denis Bouton
© RnB et Denis Bouton recherche et tradition dans les groupes"
 

Une mutation semble s'opérer 


Les personnages politiques ont été moins épinglés, les bwa bwa ont presque disparu. Les figures traditionnelles emblématiques comme "Marian' la pô fig", les "neg gwo siro", les "diables rouges" perdurent grâce à l’action efficace et militante des associations "Arts recherche et traditions", "Tanbou bô kannal", le "Comité Bibas".

On assiste à une mutation avec l’apparition de petits groupes habillés de la même manière. Une implication personnelle des populations. Cette mutation semble respecter les symboles.
La créativité et l’ingéniosité ont été de mise © RnB et Denis Bouton
© RnB et Denis Bouton La créativité et l’ingéniosité ont été de mise
Il faudra davantage structurer le carnaval avec des idées novatrices, une vraie coordination, un calendrier proposant un programme élaboré. Cette action permettrait aux visiteurs de mieux s’organiser.
Le carnaval 2019 fut un succès populaire. Pour autant cela ne doit pas occulter la nécessité d’une véritable réflexion.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play