Cédric Auguste et Marc Harpon sont les deux victimes de l'accident de Case-Pilote

accidents
Deux hommes tués à Case-Pilote
Le chauffeur du camion, Cedric Auguste (39 ans) et son collègue passager, Marc Harpon, 22 ans, tués dans l'accident de la route dans la descente de Case-Pilote. ©Rs
Cédric Auguste 39 ans, chauffeur du camion dans lequel il a perdu la vie, était père de famille. Marc Harpon, venait de signer son contrat à durée indéterminée à ADP Caraïbes. Il allait avoir 22 ans. Ils sont morts hier dans un effroyable accident de la route à Case-Pilote. 
Marc allait fêter ses 22 ans le 10 Mars prochain. L'année 2020 avait bien commencé pour lui. Il était heureux. Son sérieux professionnel était reconnu. Une fierté pour sa famille.

Il venait de signer un contrat à durée indéterminée comme technicien en assainissement à ADP Caraïbes. Avec ce salaire de débutant, il faisait des projets. Faire repeindre sa voiture et surtout récupérer son permis de conduire qui lui avait été enlevé à la suite d'un excès de vitesse. Il aurait été en mesure de conduire à nouveau en avril 2020.

Tous les matins, à 6 h 30 exactement, Jean-Claude Fidelin, le père du chef d'entreprise, faisait la route avec lui. "Il était un peu comme mon fils" nous confie-t-il, très choqué par cet effroyable accident. 

Marc était un garçon courageux, qui avait envie de s'en sortir. Il était calme, débrouillard, super gentil et respectueux. 


Marc Harpon voulait progresser dans la vie. Il avait été formé par Ugo Fidelin, son patron. Travailler dans l'assainissement n'est pas toujours facile pour un jeune de son âge mais lui n'en n'avait que faire. Dans la famille Harpon, ce qui compte, c'est la dignité et le courage. Il avait été éduqué ainsi et voulait tracer sa route. 

Dans cette petite entreprise, il allait facilement parler avec ses autres collègues. Toujours avec politesse et respect de l'autre. Il faisait équipe avec Cédric Auguste, son aîné, âgé de 39 ans. En contrat à durée indéterminée lui aussi mais depuis plus longtemps que Marc.
Lieu d’accident
La route de Case-Pilote. ©Martinique la 1ère
Cédric Auguste était père de famille. Il changeait de temps à autre de travail mais voulait lui aussi assumer ses responsabilités familiales. Un peu plus réservé que son coéquipier, il était vraiment apprécié de tous. Et ce n'est pas un vain mot. 

Mais hier (mardi 18 février 2020), le sort en a décidé autrement. Sur une descente réputée dangereuse à Case-Pilote, précisément à hauteur de l’entrée du lotissement Batterie, non loin de la gendarmerie, le camion d'assainissement de 19 tonnes que conduisait Cédric Auguste a pris de la vitesse, est devenu incontrôlable. L'engin s’est renversé sur la chaussée, après avoir percuté le muret central.
Lieu d’accident
Le grand frère de Marc Harpon, le passager décédé, est venu inscrire une dédicace sur les lieux de l'accident. ©Christine Cupit
Cédric a tout fait pour éviter le pire. Mais le camion, rempli en partie de matières, ne pouvait plus être contrôlé. Nul ne saura les mots qu'ils ont prononcé, s'ils ont été conscients que le pire allait arriver. Leurs corps ont été éjectés et écrasés par le camion. Le pire est arrivé. 

Le dirigeant d'ADP Caraïbes, Ugo Fidelin, absent de Martinique et contacté par nos soins est abattu. Il ne comprend pas ce qui a pu se passer.
 

Ce camion de 19 tonnes avait été utilisé la veille par un autre chauffeur et aucune défaillance n'avait été signalée. 


Le dirigeant d'entreprise doit faire face à l'enquête diligentée par la gendarmerie de Martinique pour déterminer les responsabilités dans ce drame mais aujourd'hui, deux familles et de nombreux amis pleurent les leurs. 
Lieu d’accident
Sur les lieux de l'accident mortel à Case-Pilote. ©Christine Cupit